1er juin 1897, le GB enfin à Lucerne

La mise en service complète de la ligne du Gothard par la compagnie Gotthardbahn (GB) date c’est bien connu de 1882. Pour éviter le détour par Rotkreuz en empruntant l’infrastructure de l’Argauische Südbahn et du chemin de fer Zürich-Zug-Luzern, le GB construisit une ligne directe entre Immensee et Luzern.

Cette ligne a été mise en service il y a 125 ans aujourd’hui, le 1er juin 1897.

J’utilise pour l’illustrer la même photo d’une Re 6/6 à Meggen que j’avais déjà publiée à l’occasion de l’électrification de Luzern – Arth-Goldau.

980m pour relier la vallée du Flon

Ravitailler une ville en marchandises diverses est souvent un défi logistique, particulièrement lorsque la place est serrée et que la ville est en pente. Le cas de Lausanne est de ce point de vue intéressant et je renvoie le lecteur intéressé au mémoire de licence de Yannick Papaux sur le sujet (pour l’historique, lire le chapitre 3.1).

Le funiculaire Lausanne – Ouchy était une liaison très importante entre le Lac, la gare et la vallée du Flon où étaient installés de nombreux entrepôts. Avec le développement du trafic de voyageurs et la diminution de l’importance du Lac dans le transport de marchandise, auquel s’ajoute le déplacement des activités marchandises des CFF de la gare principale à celle de Sébeillon, lors de la transformation de la ficelle en train à crémaillère, il a été décidé que la ligne ne servirait plus qu’au trafic de voyageurs. Pour approvisionner la vallée du Flon, la compagnie du chemin de fer Lausanne – Ouchy et des eaux de Bret (LO) a construit un raccordement de 980m entre la gare marchandise de Sébeillon et le Flon.

La ligne a été mise en service le 18 mai 1953. Elle n’aura qu’une durée de vie relativement courte, puisque le 27 décembre 1979, elle sera supprimée.

Dans la vallée du Flon, les wagons de marchandises étaient déplacés vers les différents entrepôts au moyen d’un chariot transbordeur. Pour illustrer l’histoire ferroviaire du jour, la photo ci-dessous montre le tracteur du chariot dans un dépôt près de Malley.

17 mai 1952: la fin de l’AAG

C’est aujourd’hui un car postal qui attend les voyageurs à destination d’Aubonne et Gimel devant la gare d’Allaman. Jusqu’à il y a 70 ans, c’est un tram qui conduisait les voygeurs à Aubonne, respectivement 72 ans jusqu’à Gimel. Le 17 mai 1952, l’exploitation du tram entre Allaman et Aubonne a en effet été supprimée, 2 ans après la section Abonne – Gimel (14 mai 1950).

Ainsi, Aubonne-Gimel n’aura existé que durant 52 ans et Allaman – Aubonne 54 ans.

Birsigtalbahn: un peu de double voie

Le 16 mai 1959, le chemin de fer de la vallée de la Birsig (Birsigtalbahn, BTB) a mis en service une section à double voie entre les arrêts Dorenbach (à la frontière des deux demi-cantons) et Binningen-Oberdorf. L’année suivante, la double voie sera prolongée jusqu’à l’emplacement de la photo ci-dessous entre les arrêts Binningen-Schloss et Bottmingermühle:

Entre l’emplacement de cette photo et l’arrêt de Bottmingermühle, la voie unique a été transformée en 1990 (mise en service le 20.07) par les BLT en une « fausse double voie »: les deux voies sont imbriquées et ne peuvent pas être parcourrues simultanément, mais il n’y a pas d’aiguillages, comme on peut le voir sur la photo ci-contre.

Suppression de la ligne vers Wasen i.E.

Les lignes Ramsei – Sumiswald – Huttwil et Huttwil Wasen ont été mises en service en 1908 par le RSHB (Ramsei-Sumiswald-Huttwil-Bahn) puis électrifiées entre 1945 et 1946 par les VHB (Vereinigte Huttwil Bahnen). Après la suppression du trafic de voyageurs en 1994, la ligne Sumiswald – Wasen i.E. sera mise hors service le 12 mai 2009, à l’exception du raccrodement industriel vers Burghof.

L’infrastructure n’ayant pas été démantelée, elle a pu être reprise en 2014 par la société Emmentalbahn GmbH (ETB) qui l’a remise en service et possède aujourd’hui la concession des deux lignes Sumiswald – Wasen i.E. et Sumiswald – Huttwil. Elles sont utilisées pour des trains historiques et de marchandises, mais aussi pour des courses d’essai et des transferts de matériel.

Gare de Wasen avec un train historique du Verein Historischer Eisenbahn Emmental (VHE):

Il y a 125 ans, Kriens est relié à la gare de Lucerne

Le chemin de fer Kriens – Luzern (Kriens-Luzern-Bahn, KLB) est peu connu. Je renvoie mes lecteurs à un article de 2011 pour les différents jalons de son histoire.

Dans l’optique de l’intégration du KLB au réseau des trams à voie métrique de la ville de Lucerne, mais en continuant d’assurer la desserte à voie normale des différents raccordements industriel, le KLB a mis en service le 27 avril 1897, soit il y a aujourd’hui 125 ans, un raccordement entre sa ligne, près du lieu-dit Eichwald et la ligne du Brünig. En même temps, il installa une voie à 4 rails (extérieur voie normale, intérieur voie métrique) jusqu’à la gare de Lucerne, pour permettre ainsi le raccordement direct de Kriens au réseau principal.

Même si je me souviens très bien de ces voies à 4 rails, je n’en ai malheureusement pas d’illustration. J’ai trouvé une image correspondante sur Wikimedia (Photo Roehrensee, partagée en CC BY-SA) que j’utilise pour illustrer mon article:

Il est à noter que la voie à 4 rails a été prolongée ultérieurement par les CFF jusqu’à Horw. La voie à 4 rails depuis Horw existe encore et il est intéressant de noter que dans le tunnel de l’Allmend (nouveau tracé en service depuis 2012 pour remplacer le passage dans la ville ci-dessus), c’est une voie à 3 rails qui a été posée, la transition 3 rails/4 rails se faisant peu avant la halte de Kriens Mattenhof.

Deuxième voie entre Flüelen et Sisikon

La photo ci-dessous a été prise depuis la galerie de Gruonbach près de Flüelen en direction du Nord. On voit à gauche la voie montante qui longe le lac. C’est la première voie qui a été mise en service en 1882. La construction de la deuxième voie parallèle n’était pas possible. Pour cette raison, les CFF ont opté pour un tracé direct en tunnel, le tunnel de Stutzeck-Axenberg, dont on voit le portail au centre de l’image.

C’est le 1er mars 1943 que cete deuxième voie entre Flüelen et Sisikon a été mise en service.

Il y a 100 ans: deuxième voie au Simplon

Portail Nord du tunnel du Simplon: Photo CC BY: Joost J. Bakker

Bien que la date sur le portail du deuxième tunnel soit 1921, c’est bien en 1922, plus précisément le 7 janvier, que l’exploitation a démarré dans le deuxième tube, jusqu’à la « station » intermédiaire « Simplon », située au niveau de la frontière.

La deuxième moitié du second tube entre Simplon et Iselle di Trasquera sera quant à elle mise en service le 16 octobre 1922. En cette même année 1922, les chemins de fer italiens (FS) mettront aussi en service la deuxième voie entre Preglia et Varzo (20 janvier) et entre Varzo et Iselle (1er juin).

Jubilés ferroviaires en 2022

En 2022, les chemins de fer en Suisse fêteront les 175 ans de la première ligne ferroviaire entièrement en Suisse entre Zürich et Baden, le fameux « Spanisch-Brötli-Bahn », mis en service le 9 août 1847.

On fêtera les 150 ans des lignes suivantes:

La même année (1872), le SCB a mis en double voie les tronçons Olten – Aarau, Rothrist – Murgenthal et Zollikofen Bern

125 ans:

En 1897, les premiers trams ont circulés sur les réseaux de La Chaux-de-Fonds, St.-Gall et Fribourg, ainsi que la ligne Zürich – Seebach et les trams de Neuchâtel ont été électrifiés. C’est aussi cette année-là que le tram Altstätten – Berneck (ABB) a été mis en service, ainsi que le funiculaire Cossonay-gare – Cossonay-ville.

Les lignes ferroviaires suivantes ont été mises en service:

A noter encore les doubles voies Zürich HB – Zürich Wiedikon (NOB), Renens – Bussigny (JS) et Bülach – Eglisau (NOB).

Les centenaires suivant seront célébrés:

Mise en service du raccordement Madretsch – Biel Mett (CFF) et du tram Muttenz – Pratteln (BUeB) ainsi que du deuxième tunnel du Simplon et du doublement de la ligne Iselle de Trasquera – Varzo – Preglia.

Diverses lignes ou tronçons ont été électrifiés en 1922:

Il y a 75 ans, ce sont essentiellement des électrifications qui ont marqué l’actualité ferroviaire suisse:

On notera encore la mise en service de la deuxième voie entre Rupperswil et Lenzburg

L’année 1972 ne fut pas exceptionnelle d’un point de vue ferroviaire. Il y a 50 ans:

Finalement il y a 25 ans:

Mise en service de la ligne Bière – Bière Casernes, prolongement de l’exploitation de la ligne RBS entre Bern Helvetiaplatz et Bern Zytglogge sur les voies du tram de Berne et suppression du chemin de fer Wohlen – Meisterschwanden (WM) et d’un bout de chemin de fer industriel au pied du barrage d’Emosson (SATEB). On notera encore une rénovation complète du funiculaire Linthal – Braunwald (BrB) et les doubles voies suivantes:

  • Zürich Tiefenbrunnen – Zollikon (CFF)
  • Zollikon – Küsnacht ZH (CFF)
  • Zürich Seebach – Regensdorf-Watt (CFF)
  • Binningen Oberdorf – Binningen (BLT)
  • Belvédère – Berikon-Widen (BD)
  • Meder – Marthalen (CFF)
  • Jegenstorf – Schweiziboden (RBS)
  • Brown Boweri – Arlesheim Baselstrasse (BLT)

24.12.1902 Les tramways de Bienne deviennent électriques

Ce 2/2 19, illustration sur la base d’une photo du site de l’AMTUIR

Les premiers tramways en ville de Bienne étaient tirés par des chevaux sur des voies à écartement normal. C’est la compagnie générale des tramways suisses (TS) qui avait reçu la concession pour construire et exploiter un réseau de tram à Bienne, les deux premières lignes ayant été mises en service le 18 août 1877. Outre celui de Bienne, cette même entreprise exploitait aussi le réseau des trams de Genève.

Cette Société disparaîtra en 1900 et le réseau sera racheté par la Ville de Bienne qui transformera les lignes à voie normale en métrique et les électrifiera. La nouvelle société prendra le nom de Tramways de Bienne (TrB). Les trams circuleront à Bienne jusqu’en 1948.

Selon les sources, la date de la mise en service de la traction électrique varie entre le 1er juillet 1901 et le 24 décembre 1902. Je me base sur l’ouvrage Réseau ferré Suisse de H.G. Wägli qui lui cite le 24.12.1902 et profite de cette date pour souhaiter à mes lecteurs un joyeux Noël!

Les doubles voies du 7 décembre

L’histoire ferroviaire du jour n’est pas des plus passionnante, mais les petits pas font aussi les grands voyages. En particulier, le doublement des voies du réseau ferroviaire est fait de beaucoup de petits pas. Aujourd’hui 7 décembre on notera les doubles voies suivantes:

  • 1958: Grandson – Onnens-Bonvillars (CFF) avec le célèbre passage sous l’arche du château de Grandson
  • 1979: Kandergrund – Blausee-Mitholz (BLS) sur la rampe Nord du Lötschberg (voir photo ci-dessous)
  • 2000: Niederbottigen – Riedbach (BLS) sur la ligne Berne-Neuchâtel (BN)
Tm 235 près de Kandergrund