Rothorn de Brienz, 17 juin 1892

Après le Rigi (Righi en Français) en 1871, l’Uetliberg en 1875, le Pilatus en 1889 et le Monte Generoso en 1890, deux montagnes deviennent accessibles en train en 1892: le Rothorn de Brienz le 17 juin et les Rochers de Naye (2 juillet jusqu’à Caux, 28 juillet jusqu’à Naye-Fontaines et 16 septembre jusqu’au sommet). Toutes ces lignes sont à crémaillère et exploitées à l’origine à la vapeur et n’ont aucune fonction de desserte régionale, mais uniquement pour but de conduire les promeneurs et les premiers touristes à la montagne.

Contrairement aux autres lignes de montagne, le train du Rothorn de Brienz ne sera jamais électrifié et il est aujourd’hui encore exploité à la vapeur (avec renfort de diesel certains jours). La fabrique de locomotives de Winterthur SLM (Schweizerische Lokomotiv- und Maschinenfabrik) produira encore en 1992 pour le centenaire de ces lignes des locomotives à vapeur à crémaillères à chaudière inclinée, HG 2/3 12 et 16 (les HG 2/3 14 et 15 suivront en 1996).

Advertisements

2 thoughts on “Rothorn de Brienz, 17 juin 1892

  1. Pingback: Bonne année 2017 | Histoire ferroviaire suisse

  2. Pingback: Bonne année 2017 et jubilés ferroviaires | Blogueries ferrovipathes

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s