4 décembre 1876: Solothurn devient un noeud ferroviaire

Le 4 décembre 1876, les lignes Olten – Solothurn – Busswil et Solothurn – Biberist ont été mises en service, faisant de Solothurn un noeud ferroviaire. C’est l’occasion de voir un peu l’histoire intéressante du développement ferroviaire dans cette région:

En 1857, la compagnie du chemin de fer de Suisse central, Schweizerische Centralbahn (SCB) met en service le tronçon (Olten-) Aarburg-Oftringen – Herzogenbuchsee le 16 mars et Herzogenbuchsee – Solothurn – Biel/Bienne (en bleu sur la carte), le 1er juin.

Il est intéressant de constater qu’à l’époque, il était plus important de relier Bienne à Herzogenbuchsee que directement à Olten. Le trajet Bienne – Olten nécessitait en effet un rebroussement à Herzogenbuchsee. Il faut savoir que le tronçon Solothurn – Biel/Bienne n’a failli pas voir le jour: en effet, avec la ligne Bussigny – Yverdon ouverte en 1855, on pouvait transborder ensuite les marchandises sur bateau jusqu’à Solothurn, d’où on prévoyait de les retransborder sur train. Herzogenbuchsee – Solothurn fut choisi comme meilleur tracé pour relier l’axe prioritaire choisi par les bernois: Olten – Langenthal – Herzogenbuchsee – Bern, qui avait l’avantage de relier ces bourgades en phase d’industrialisation. (lire ici: http://seebutz.ch/images/Biel_kommt00.pdf)

Mais la ville de Bienne ne l’entendit pas de cette oreille, d’autant que des plans de construction de la ligne Yverdon – Freinisberg (voir article du 3.12.2008) voyaient le jour dès le début des années 50. Elle acheta donc une participation à la compagnie du SCB pour que la ligne soit prolongée de Solothurn à Bienne.

Un comité, le “Landwirtschaftlichen Verein” s’activa pour que les communes importantes, mais peu indistrialisées puissent aussi être reliées au chemin de fer et acheta des participation du SCB, ce dernier s’obligeant à construire la “Gäubahn” Olten – Solothurn – Lyss et en même temps Liestal – Reigoldswil – Mümliswil – Balsthal – Oensingen et Solothurn – Schönbühl. (voir article du 4 octobre 2008). La “Gäubahn” sera inaugurée le 4 décembre 1876, il y a aujourd’hui 132 ans. (en vert sur la carte). En même temps, le SCB inaugura Solothurn – Biberist, comme premier tronçon de la ligne prévue Solothurn – Schönbühl (en traitillé rouge). La gare de Solothurn devient alors un noeud ferroviaire avec des lignes partant dans 5 directions.

A Biberist, la nouvelle ligne du SCB rejoignait celle de l’Emmenthalbahn (EB) Burgdorf – Derendingen, inaugurée le 26 mai 1875 (en brun).

Comme bien souvent, l’argent est le nerf de la guerre et les fonds ne furent plus disponibles pour construire Biberist – Schönbühl. On choisit donc de privilégier l’axe Solothurn – Biberist – Burgorf. Le 21 novembre 1883, Solothurn – Biberist fut transféré à l’EB qui supprima une demi année plus tard le 30.6.1884 le tronçon Biberist – Derendingen. (il est intéressant de noter que ce tronçon avait été construit en 1864 déjà, comme chemin de fer industriel hippomobile pour donner un accès ferroviaires aux industries de Biberist).

Comme conséquence de la non-construction de Biberist – Solothurn, des réflexions furent engagées pour relier autrement Solothurn à Bern. Il faudra toutefois attendre 1916, pour que la ligne Solothurn – Zollikofen à voie métrique voie le jour. Le RBS actuel n’existe donc que parce que les moyens n’ont à l’époque pas suffit pour construire une ligne à voie normale de Solothurn à Bern par Schönbühl.

Un petit coup d’oeil sur la situation aujourd’hui?

Du Gäubahn, il reste aujourd’hui un tronçon intégré dans la ligne du pied-du-Jura entre Olten et Solothurn et une ligne en cul-de-sac entre Busswil et Bèren an der Aare. Solothurn – Büren n’est plus qu’utilisé pour des courses historiques et pour y déposer quelques wagons de marchandises. (vert traitillé)

Biberist – Derendingen a disparu en 1884 déjà (brun traitillé) et Solothurn – Herzogenbuchsee sert en partie d’accès à la ligne nouvelle Mattstetten – Rothrist entre Solothurn et Wanzwil, une partie du tracé (en bleu traitillé) ayant été abandonné.

Advertisements

4 thoughts on “4 décembre 1876: Solothurn devient un noeud ferroviaire

  1. Pingback: Herzogenbuchsee – Busswil électrifié « Histoire ferroviaire

  2. Pingback: 135 ans du chemin de fer de l’Emmental « Histoire ferroviaire

  3. Pingback: 94 ans entre Soleure et Berne « Histoire ferroviaire

  4. Pingback: Deux lignes qui ne sont plus que des “longues voies de garage” | Histoire ferroviaire suisse

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s