26km de la Ligne d’Italie ont aujourd’hui 150 ans

Une grande partie de l’histoire ferroviaire suisse est ponctuée des différentes tentatives de traverser les Alpes. Les différents intérêts ont donné naissance à plusieurs lignes et souvent à une succession de sociétés avec des fortunes diverses.

La compagnie de la Ligne d’Italie (LI) avait choisi de traverser les Alpes par le Simplon ou le Grand St-Bernard et devait permettre de transporter les marchandises et voyageurs de la France à l’Italie. Elle obtient donc une concession cantonale (comme c’était l’usage à l’époque) en 1854 pour relier le Léman à l’Italie d’une part via le tunnel du Saint-Bernard et d’autre part via celui du Simplon.

La première partie de la ligne entre Martigny et Bouveret a été inaugurée en 1859 et je vous parlerai un peu plus du projet de ligne du Saint-Bernard le 1er septembre. Il y a 150 ans aujourd’hui, ce sont les 26 km entre Martigny et Sion qui ont été inaugurés.

On pourrait imaginer que construire un chemin de fer à plat au fond du Valais ne devrait pas avoir été semé de beaucoup d’embûches. Et pourtant, la construction de cette portion de ligne a presque mis la société en faillite, en raison des nombreuses demandes d’indemnisation. Il faut dire que la société avait choisi un tracé rectiligne, ce qui est plutôt rare dans la construction ferroviaire suisse.

Il faudra attendre encore 8 ans pour que le train arrive à Sierre, puis la société fera faillite et le repreneur, la Compagnie du Simplon poursuivra les travaux vers Leuk (1877) et Brig (1878).

La photo du DOMINO RegionAlps à Martigny illustre les aléas des chemins de fer en Suisse. Après que la ligne St-Maurice – Bouveret a risqué la fermeture, elle fait à nouveau partie intégrante de la colonne vertébrale valaisanne, puisque les trains régionaux RégionAlps circulent de St-Gingolph à Brig. Martigny est aussi un lieu symboliquement intéressant, puisqu’au carrefour de la plaine du Rhône et de la route du Grand-St-Bernard.

Advertisements

One thought on “26km de la Ligne d’Italie ont aujourd’hui 150 ans

  1. Pingback: 100 ans Martigny – Orsières « Histoire ferroviaire

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s