Le percement du Lötschberg a 100 ans

Il y a une semaine, AlpTransit Gothard SA annonçait le percement du tunnel de base du Gothard. Les puissantes machines et la technicité d’aujourd’hui permettent un travail plus rapide, plus précis et avec une meilleure maîtrise des risques. Le travail du mineur reste toutefois un travail dur dans des conditions pénibles. C’est l’occasion aujourd’hui de leur rendre hommage à propos d’un autre important tunnel ferroviaire.

Sur l’extrait de carte (swisstopo), on voit la frontière entre les cantons de Berne et du Valais et le croisement (avec environ 450 mètres de différence d’altitude) entre le tunnel de faîte du Lötschberg et celui de base.

La ligne pointillée la plus verticale est celle du nouveau tunnel de base, celle qui est plus penchée Nord-Ouest – Sud-Est, le tunnel de faîte.

La rencontre des deux fronts d’attaque du tunnel de faîte a eu lieu il y a aujourd’hui 100 ans à 3h50 dans la nuit du 30 au 31 mars 1911, à environ 1km au nord de la frontière cantonale.

Rappelons pendant le percement, le grave accident sous le Gasterntal, lorsque suite au dynamitage sur le front d’attaque, une zone de sédiments peu stables a été atteinte et sable, gravier et boue ont envahis la galerie, coûtant la vie à 25 ouvriers. Le tracé initialement prévu a dû être modifié pour contourner cette zone et retrouver de la roche dure. Malgré cette déviation dans le tunnel que l’on constate très bien lorsque l’on voyage en train, les deux fronts d’attaque se sont retrouvés avec une déviation verticale de 10cm et horizontale de 25cm.

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s