1er mai 1905: mise en service Nyon – Crassier

Lorsqu’à la fin du XIXème siècle on imagina une liaison ferroviaire de Nyon à Divonne, c’est parce qu’il existait un projet de tunnel sous le col de la Faucille et que l’on imaginait ainsi des débouchés intéressants. Bien que le projet de tunnel ait été bien vite abandonné, la concession sera quand même accordée à la société du chemin de fer Nyon – Crassier.

Les travaux débuteront au printemps 1904 et une année après, le permier mai 1905, le premier train circulera entre Nyon et Crassier, bientôt prolongé sur sol français jusqu’à la gare PLM de Divonne-les-Bains.

L’exploitation a dès le départ été confiée aux CFF. Comme la ligne n’a jamais été électrifiée, on a pu y voir longtemps du trafic vapeur ou diesel, par exemple l’automotrice BFm 1/2 1691 ou l’une des Am 4/4 1001/1002 des CFF. Pendant et après la deuxième guerre mondiale, le trafic a fortement chuté. Finalement, la construction de l’autoroute au début des années 60 sonnera le glas pour la ligne Nyon – Crassier-La Rippe (- Divonne) (NC).

L’infrastructure ferroviaire entre Nyon et Eysins est restée en place et sert de raccordement industriel pour plusieurs entreprises. Dans les années 80, à l’occasion de l’exposition ferroviaire Rail-Expo, des trains à vapeur circulaient entre Nyon et Eysins. On faisait appel pour cela au Dampfbahn Bern:

CH_DBB_E33_nyon03

Lire aussi l’article correspondant sur le site eingestellte-Bahnen

 

Advertisements

One thought on “1er mai 1905: mise en service Nyon – Crassier

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s