En tram et sous tension jusqu’à Orpund

L’histoire ferroviaire du jour va me servir de prétexte à présenter un nouvel outil de swisstopo, le voyage dans le temps. Il s’agit d’un outil de navigation dans les cartes nationales de 1938 jusqu’à nos jours. On peut zoomer sur un endroit puis naviguer entre les différentes éditions des cartes nationales. Lien direct vers la machine à voyager dans le temps.

BMB

L’extrait de carte montre la ligne ferroviaire du chemin de fer Biel – Meinisberg (BMB) entre Mett (Mâche) et Orpund et tout à gauche la transition vers les tramways de Bienne. Le BMB a été mis en service en 1913 (cela aurait donc été une ligne centenaire cette année). 10 ans plus tard en 1923, l’entreprise est au bord de la faillite et la l’exploitation de la ligne suspendue. Avec le soutien du canton de Bern, la ligne sera modernisée et électrifiée et l’exploitation pourra reprendre en 1926 par les tramways de Bienne.

La première section électrifiée allait de Mett à Orpund et son exploitation a repris le 18 janvier 1926. 2 semaines plus tard le 3 février, le tram ira jusqu’à Safnern, puis finalement jusqu’à Meinisberg le 11 avril de la même année.

Pour ceux qui veulent voir l’évolution dans le temps, voici encore le lien direct vers l’extrait de carte.

Biel-Mett – Meinisberg, 95 ans

Parmi les lignes éphémères en Suisse, certaines sont plus célèbres que d’autre. Celle dont je vous parle aujourd’hui est probablement peu connue, même parmi les amateurs de chemin de fer en Suisse. Il s’agit du chemin de fer Biel – Meinisberg.

Cette petite ligne, longue de 6.9km a été ouverte à l’exploitation le 29.12.1913 entre Bienne – Mâche (Biel-Mett) et le village de Meinisberg en passant par Orpund et Safnern. Dès le 1.05.1915, le train à vapeur circuleront directement depuis la gare CFF de Bienne jusqu’à Meinisberg, soit un trajet de 10.4km, les premiers 3.5km se faisant sur l’infrastructure des tramways de Bienne.

Lors de l’ouverture de la ligne, l’exploitation se faisait à vapeur avec deux automotrices CFm 2/4 1 et 2 qui seront toutes deux détruites en 1923. La compagnie était à ce moment au bord de la faillite et l’exploitation interrompue. 3 ans plus tard, avec le soutien du canton de Berne, la ligne fut modernisée et électrifiée et l’exploitation put reprendre, par les trams de Bienne.

En 1936, le BMB acheta une automotrice Ce 4/4 1 (plus trad Be 4/4 1) moderne en 1936 et repris à son compte l’exploitation entre la gare CFF de Bienne et Meinisberg. Lorsque la ville de Bienne décida de remplacer le tram entre la gare CFF de Bienne et Bienne-Mâche par un trolleybus, on décida de supprimer aussi le BMB, afin de ne pas imposer un transbordement inutile. L’histoire du BMB s’arrêtera donc en 1940, après une courte existance de 27 ans.

L’automotrice Be 4/4 1 illustrée ci-dessus par contre assurera encore de nombreuses courses sur la ligne Lugano – Cadro – Dino jusqu’en 1972. Cet exemplaire unique conservera jusqu’à la fin de sa vie en 1972, sa livrée orange-clair/blanc.