5 novembre 1873, première ligne métrique de Suisse

DSCF0627Certes la G 3/3 8 “Echallens” est environ 35 ans plus jeune que la ligne, mais elle illustrera mon propos du jour.

Le 5 novembre 1873, la compagnie du chemin de fer Lausanne – Echallens (LE) a mis en service la première partie de sa ligne entre Lausanne-Chauderon et Cheseaux. C’est par un décret du Grand Conseil en juin 1872 que le choix c’est porté sur un chemin de fer à voie métrique, le premier de Suisse. Les promoteurs du projet imaginaient un monorail, système Larmanjat basé sur un rail de guidage central. De cette idée est d’ailleurs resté le surnom du petit train: la brouette d’Echallens.

Six mois plus tard, le prolongement de la ligne jusqu’à Echallens sera mis en service et en 1889, la compagnie du Central Vaudois (CV) réalisera le tronçon Echallens – Bercher.

Advertisements

Depuis 140 ans, le train à Echallens

DSCF0634Cette voiture historique photographiée dans le dépôt du LEB à Echallens a circulé sur le chemin de fer du Mont-Cenis jusqu’à sa fermeture. Dès novembre 1873, elle a roulé sur la ligne du chemin de fer Lausanne – Echallens (LE) entre Lausanne-Chauderon et Cheseaux, puis dès le 2 juin 1874, il y a aujourd’hui 140 ans, entre Cheseaux et Echallens.

La prolongation vers Bercher sera faite par la compagnie du central vaudois (CV) en 1889. En 1908, la modification du tracé entre Assens et Echallens permettra de circuler sans rebroussement et préparant ainsi la fusion des deux entreprises.

Central Vaudois: 119 ans

Aujourd’hui train de banlieue moderne -même s’il utilise en partie encore du matériel un peu surranné comme sur l’image- qui relie le coeur de la capitale vaudoise (photo: terminus du Flon) à la campagne en desservant de nombreux villages résidentiels, le LEB a été conçu pour transporter les produits agricoles.

C’est le 5.11.1873 que le Lausanne-Echallens (LE) ouvrira à l’exploitation le premier tronçon Lausanne-Chauderon – Cheseaux, puis le 2 juin 1874 entre Cheseaux et Echallens. Le LE est le premier chemin de fer de Suisse a écartement métrique. Lors de la demande de concession, différents systèmes avaient été étudiés, notamment un système de tramway à un seul rail noyé dans la chaussée, mais les autorités fédérales ont refusé ce système et imposé la voie métrique, qui par la suite sera utilisée pour de nombreux chemins de fer secondaires.

Pour revenir au titre du message, le prolongement de la ligne entre Echallens et Bercher sera inauguré le 24 novembre 1889, il y a aujourd’hui 119 ans, par la compagnie du Central Vaudois (CV). Le but de se prolongement est de desservir l’usine Nestlé de lait condensé implantée à Bercher. Suite à la réduction de l’activité de l’usine Nestlé, le CV eût d’importantes difficultés financières. Il fut absorbé par le LE et une nouvelle société, la compagnie du chemin de fer Lausanne-Echallens-Bercher fut constituée le 1er janvier 1913.

Il est intéressant de noter que la concession initiale prévoyait la prolongation du chemin de fer entre Lausanne-Chauderon et le Lausanne-Flon, où devait aboutir à l’époque le futur “chemin de fer sur pneumatiques” Lausanne – Ouchy… il faudra attendre le 25 mai 2000 pour que soit inaugurée la nouvelle gare du Flon où aboutit le m1 vers Renens et à l’époque le chemin de fer à crémaillère (ex-funiculaire) Lausanne-Ouchy… remplacé depuis par le m2, métro sur pneumatique Ouchy – Croisettes… Les Vaudois étaient visionnaires au 19ème siècle!