Jubilés ferroviaires 2020

150 ans:

  • Wil – Ebnat-Kappel (Toggenburgerbahn, TB)
  • Daillens-Vallorbe (chemin de fer Jougne-Eclépens, JE)

125 ans:

Mises en service:

Dans les villes:

Des doubles voies:

Et une suppression de l’exploitation: Le Creux – Convers

100 ans:

Pas de mise en service en 1920, mais des doubles voies et surtout de l’électrification.

Doubles voies:

Electrification:

75 ans:
Au niveau des doubles voies, à signaler la mise en double voie de Rivera-Bironico – Mezzovico et la suppression de la deuxième voie dans le tunnel du Mont d’Or. Sinon, il y a essentiellement des électrifications à signaler en 1945:

Notons aussi la suppression de deux petites lignes particulières: l’antenne de la ligne AL Pont-de-la Grande-Eau – Grand-Hôtel-d’Aigle et Mürren Bahnhof – Kurhaus. Une petite transformation de la ligne du MOB avec un nouveau tracé entre Chamby et Sendy-Sollard complète l’année 1945.

50 ans:

Suppressions:

Doubles voies:

25 ans:

  • Mise en service du tunnel du Grauholz (CFF) et de la nouvelle gare souterraine du LEB Lausanne-Chauderon, ainsi que d’une nouvelle liaison entre la gare principale de Zürich et les installations de service Zürich-Herdern (CFF).
  • Suppression de la caténaire entre Laupen et Gümmenen (STB)
  • Quelques deuxièmes ou troisièmes voies: Rupperswil – Aarau (3ème voie), Gisikon-Root – Ebikon, Lyss – Suberg-Grossaffoltern et Berikon-Widen – Rudolfstetten Hofacker (BD).

 

 

Un train au Milieu du Monde

Viadukt_Le_Day

Source: Wikimedia. Image libre de droits

Dans le but de créer une liaison directe entre Lausanne et Paris, la société du chemin de fer Jougne – Eclépens (JE) a construit la ligne Daillens – Vallorbe – Jougne qui passe par Pompaples, petit village connu pour être « au Milieu du Monde », puisqu’il se situe exactement sur la ligne de séparation des eaux des bassins du Rhône et du Rhin.

La ligne gagne de la hauteur par un lacet entre Arnex-sur-Orbe et Croy-Romainmôtier puis seprente à flanc de coteaux jusqu’au Day. Là elle franchit l’Orbe par un viaduc qui à l’origine était en poutrelles d’acier et à 60m au-dessus de la rivière. Il sera ultérieurement remplacé par un pont avec une arche en béton et la rivière transformée en lac de retenue à cet endroit.

La première partie de la ligne Daillens – Vallorbe a été mise en service le 1er juillet 1870. Son prolongement Vallorbe – Jougne (puis Jougne – Pontarlier – Frasne par la compagnie française PLM) exactement 5 ans plus tard le 1er juillet 1875. Jusqu’à l’ouverture du tunnel du Mont-d’Or en 1915, les trains devaient effectuer un rebroussement à Vallorbe. La section Vallorbe – Jougne (-Pontarlier) a été mise hors service le 19 avril 1939. Sur une partie du tracé, l’association du Coni-Fer fait circuler des trains à vapeur.

Une année après l’achèvement de la construction, la compagnie JE ayant atteint son objectif, la ligne sera intégrée dans la société du chemin de fer de Suisse Occidentale (SO).