Jubilés ferroviaires 2020

150 ans:

  • Wil – Ebnat-Kappel (Toggenburgerbahn, TB)
  • Daillens-Vallorbe (chemin de fer Jougne-Eclépens, JE)

125 ans:

Mises en service:

Dans les villes:

Des doubles voies:

Et une suppression de l’exploitation: Le Creux – Convers

100 ans:

Pas de mise en service en 1920, mais des doubles voies et surtout de l’électrification.

Doubles voies:

Electrification:

75 ans:
Au niveau des doubles voies, à signaler la mise en double voie de Rivera-Bironico – Mezzovico et la suppression de la deuxième voie dans le tunnel du Mont d’Or. Sinon, il y a essentiellement des électrifications à signaler en 1945:

Notons aussi la suppression de deux petites lignes particulières: l’antenne de la ligne AL Pont-de-la Grande-Eau – Grand-Hôtel-d’Aigle et Mürren Bahnhof – Kurhaus. Une petite transformation de la ligne du MOB avec un nouveau tracé entre Chamby et Sendy-Sollard complète l’année 1945.

50 ans:

Suppressions:

Doubles voies:

25 ans:

  • Mise en service du tunnel du Grauholz (CFF) et de la nouvelle gare souterraine du LEB Lausanne-Chauderon, ainsi que d’une nouvelle liaison entre la gare principale de Zürich et les installations de service Zürich-Herdern (CFF).
  • Suppression de la caténaire entre Laupen et Gümmenen (STB)
  • Quelques deuxièmes ou troisièmes voies: Rupperswil – Aarau (3ème voie), Gisikon-Root – Ebikon, Lyss – Suberg-Grossaffoltern et Berikon-Widen – Rudolfstetten Hofacker (BD).

 

 

100 Lugano – Cadro – Dino

La rive droite de la Cassarate a été reliée à Lugano par train depuis 1909 par le chemin de fer Lugano – Tesserete (voir l’article correspondant). En revanche, la rive gauche devra attendre encore 2 ans pour être reliée. C’est en effet en 1911 que le chemin de fer Lugano – Cadro – Dino (LCD) a été mis en service, tout d’abord dans sa partie urbaine entre Lugano et La Santa le 2 janvier, puis entre la Santa et Dino le 27 juin, il y a aujourd’hui 100 ans.

Contrairement au chemin de fer de Tesserete qui partait de la gare, celui de Dino partait du bord du Lac. La ligne avait donc d’abord un caractère de tram. Entre Lugano et La Santa, les courses circuleront d’ailleurs à la cadence de 15 minutes avec un matériel de tramway repris en partie des Trams de Mendrisio (TEM) jusqu’en 1964.

Avec l’augmentation du trafic automobile, la partie urbaine entre le bord du Lac (Piazza Manzoni) et Piazza Independenza a été supprimé en 1967. Amputé de sa partie urbaine, l’entreprise n’a plus dégagé de rentabilité suffisante et le service ferroviaire a été supprimé en 1970 pour laisser la place à des bus.

Outre 4 automotrices BDe 2/3 qui ont circulé de la mise en service à la suppression de l’exploitation, le LCD a racheté du matériel d’occasion des TEM pour le service de trams (Be 2/2 5 – 7) ainsi que l’intéressante automotrice Be 4/4 10 au chemin de fer Biel – Meinisberg (voir ici). Pour faire face au trafic, elle a aussi commandé une automotrice aux ateliers de construction mécanique de Vevey (ACMV), livrée en 1955. Après la suppression de la ligne, cette dernière a été reprise par le MOB avec le numéro 1001: