Electrifié il y a 65 ans. Mais pas de destin international

Le 4 octobre 1943, soit il y a aujourd’hui 65 ans, la courte ligne ferroviaire à voir normale d’Oensingen à Balsthal a été électrifiée. Une raison suffisante pour revenir sur l’histoire de cette ligne de 4km.

Dans les années 70 du 19ème siècle, l’idée d’un chemin de fer Jura – Gotthard a travaillé les esprits planificateurs du réseau ferré suisse. L’idée était celle d’un chemin de fer Belfort – Delle – Delémont – Moutier – Welschenrohr – Balsthal – Oensingen – Langenthal – Huttwil – Willisau – Wolhusen – Luzern – Stans – Altdorf. Une concession a même été attribuée à la société Jura-Gotthard-Bahn (JGB). Cette ligne devait donner à la France un accès à l’axe du Gotthard puis à l’Italie. Elle donnait aussi des espoirs régionaux, notamment de desservir certaines petites villes comme Langenthal. La bourgade d’Aarwangen, chef-lieu du district de l’Oberaargau aurait ainsi aussi été reliée à la Langenthal industrielle et donc au réseau ferré suisse, le chemin de fer de suisse centrale (SCB) ayant ouvert en 1857 déjà sa ligne Basel – Herzogenbuchsee.

En 1873, le SCB reçoit la concession pour construire la ligne Olten – Oensingen – Solothurn – Lyss (Gäubahn) mais se voit obligée de construire aussi Liestal – Reigoldswil – Mümliswil – Balsthal – Oensingen et Solothurn – Schönbühl. Ces deux derniers tronçons ne seront pas construits, à l’exception de la section Solothurn – Biberist en 1876 qui sera cédé à l’Emmentalbahn en 1883, cette dernière abandonnant à cette occasion le tronçon Biberist – Derendingen.

En 1891, on pensa prolonger la ligne à voie de 750mm Liestal – Waldenburg (ouverte en 1880) sur Balsthal – Oensingen – Langenthal, mais ceci ne fut pas réalisé, notamment parce que les industries situées à Klus souhaitaient un raccordement à voie normale. On ressortit alors le projet du chemin de fer Jura – Gotthard que l’on tenta de réaliser par petit bout: Langenthal – Huttwil en 1889, Huttwil – Wolhusen en 1895 et finalement Oensingen – Balsthal en 1899. La liaison Moutier – Balsthal ne se fera pas, mais sera remplacée par Moutier – Solothurn (coïncidence de calendrier, bien qu’inaugurée le 1.08.1908, c’est aujourd’hui 4.10.2008 qu’a lieu la célébration du centenaire à Oberdorf) à qui l’on promettait aussi un destin international jusqu’à l’ouverture du tunnel de la Montagne de Granges le 1.10.1915.

L’histoire du JGB s’arrétait donc avant d’avoir vraiment commencé. Il n’empêche que la ligne Oensingen – Balsthal inaugurée le 17 juillet 1899 et électrifiée aujourd’hui il y a 65 ans subsiste encore de nos jours et dessert de nombreuses voies de raccordement industriel.

Quant à la liaison Oensigen – Langenthal, elle fut réalisée à voie métrique par la compagnie Langenthal – Jura – Bahn, aujourd’hui partie de l’Aare-Seeland-mobil, mais amputée, en 1943 aussi, des 2 km entre Niderbipp et Oensingen (mais d’ici 2011, cette portion devrait être reconstruite).

Il y a 111 ans dans la vallée de la Dünnern

La Dünnern n’est certainement pas une rivière très connue en Suisse. Elle prend sa source quelque part dans une vallée du Jura soleurois et se jette dans l’Aar à Olten. Elle passe cependant par une cluse dont les deux entrées sont gardées par de beaux châteaux qui surplombent la vallée sur des éperons calcaires.

Dans cette cluse, des industries se sont installées pour profiter de la force de l’eau. Et qui dit industrie, dit chemin de fer pour amener les matières premières et emporter les produits finis. La ligne de chemin de fer qui passe par cette cluse n’est longue que de 4 kilomètres, que se partagent le trafic de marchandises, les courses régionales à la demi-heure et le trafic touristique. Le chemin de fer Oensingen – Balsthal (OeBB), puisque c’est de lui qu’il s’agit a été mis en service il y a 111 ans aujourd’hui.

Je ne reviendrai pas sur son histoire dont j’ai déjà parlé à l’occasion des 65 ans de l’électrification (lire l’article), mais pour illustrer cet anniversaire, voici une image représentative de cette entreprise qui a presque toujours eu du matériel roulant d’occasion qu’elle utilise pour ses courses régulières avant de le transmettre à son secteur historique. La BDe 4/4 et sa voiture-pilote Bt légère ont été photographiées à Balsthal au printemps 2008 et étaient encore à ce moment en service régulier: