Il y a 75 ans: suppression du Rolle – Gimel

La petite ligne de tram de 10.5km reliant Rolle à Gimel a fait partie des lignes victimes de l’augmentation de la circulation routière. Si la plupart de ces lignes ont été fermées à partir des années 50, le Rolle – Gimel a vu sa fin venir bien plus tôt, en 1938 déjà, soit 40 ans seulement après sa mise en service.

Comme la ligne circulait entièrement sur la route et ne possédait pas d’ouvrages d’art, il ne reste aujourd’hui malheureusement plus un seul témoin du passé ferroviaire de cette liaison qui se fait aujourd’hui par la ligne Car Postal 10.840.

Seuls les curieux se demanderont pourquoi l’arrêt du Car postal s’appelle Gimel, café de la Gare.

113 ans Rolle – Gimel

La petite ville de Rolle avait sa gare relativement éloigné du centre. Dès lors, le tram Rolle – Gimel (RG) qui partait du débarcadère et traversait la petite ville avant d’atteindre la gare fut beaucoup utilisé par les voyageurs désirant se rendre à la gare.

A la gare, le RG avait deux voies de garage permettant le transbordement des marchandises avec les trains à voie normale. Près de la gare de Rolle se trouvait aussi le dépôt du RG et à l’origine l’usine qui produisait l’électricité pour la ligne à l’aide de deux moteurs à gaz.

Ce 2/2 1

A partir de là, la ligne montait dans les vignes vers Mont-sur-Rolle puis le Signal-de-Bougy pour atteindre le plateau d’Essertines (où a été prise la photo qui m’a servi de modèle). Finalement le tram atteignait Gimel où 2 mois plus tôt la compagnie du tram Allaman – Aubonne – Gimel avait aussi installé son terminus. Les deux lignes ne seront toutefois jamais reliées.

Avec l’augmentation du trafic routier, la petite ligne de tram de 10.5 km devra laisser la place à une exploitation par autobus.