Rheineck – Walzenhausen, 117 ans

DSC05303Quand la station supérieure d’une ligne de train ressemble à celle d’une funiculaire, il y a des chaces pour que ce soit un ancien funiculaire… Le chemin de fer Rheineck – Walzenhausen tel que nous le connaissons aujourd’hui est en effet né de la transformation d’un tramway à voie normale et d’un funiculaire.

Le funiculaire a été mis en service le 27 juin 1896. Il permettait d’accéder facilement à la station de villégiature de Walzenhausen. Le 1er mai 1958, il sera mis hors service afin d’être transformé en chemin de fer à crémaillère.

Les deux liens proposés vous permettront de découvrir l’histoire particulière de cette ligne et je vous rappelerai une fois un 2 octobre du tramway de liaison entre la gare de Rheineck et la station inférieure du funiculaire.

Advertisements

RhW: suppression du funiculaire

Walzenhausen est un village du canton d’Appenzell Rhodes Extérieures qui offre un panorama exceptionnel sur le Lac de Constance. De part sa position en basses montagnes, Walzenhausen présente l’avantage de l’air pur de la montagne, sans les inconvénients des longs voyages en haute montagne. Il n’est dès lors pas étonnant que des hôtels l’endroit soit rapidement devenu un lieu de villégiature privilégié à la fin du 19ème siècle.

Dès lors, comme pour la plupart des lieux de villégiature à cette époque, on chercha le moyen d’y construire un chemin de fer. Un projet proposait de prolonger le chemin de fer Rorschach – Heiden. Celui-ci ne vit pas le jour, mais on construisit un funiculaire de Rheineck à Walzenhausen. Le 27 juin 1896, le funiculaire a contre-poids d’eau fut inauguré. Comme la station du funiculaire se situait à environ 600m de la gare de Rheineck, on construisit en 1909 un tram à voie normale pour éviter aux voyageurs de faire le trajet à pied.

Les installations vieillissantes, on décida dans les années 50 de remplacer le tram et le funiculaire par un chemin de fer à adhérence et crémaillère. L’exploitation du funiculaire fut donc arrêtée le 1er mai 1958.

7 mois plus tard, le 1er décembre 1958, la transformation sera terminée et le nouveau chemin de fer Rheineck – Walzenhausen à adhérence et crémaillère avec écartement de 1200mm sera mis en fonction. La photo montre l’unique automotrice BDeh 1/2 à la station supérieue à Walzenhausen qui montre bien le caractère “funiculaire” de cette ligne. (Station en pente, quai en escalier).

Funiculaire transformé en chemin de fer il y a 50 ans

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’un chemin de fer un peu particulier: le chemin de fer Rheineck – Walzenhausen.

En 1896, un funiculaire fut mis en exploitation entre Rheineck (canton de Saint-Gall) et Walzenhausen (Appenzell Rhodes-Extérieures). Comme la station inférieure du funiculaire ne se trouvait pas juste à côté de la gare CFF de Rheineck, mais 643m plus loin, on construisit aussi, en 1909, un tramway à voie normale pour relier la gare CFF à la station du funiculaire.

Le matériel et les installations vieillissant, vint le temps d’importants investissements nécessaires et la question du maintient d’une liaison ferroviaire. C’est alors, qu’on décida de transformer le funiculaire en un chemin de fer à crémaillère et à adhérence, puisque dans la foulée, on remplaça le tram.

C’est depuis le premier décembre 1958, il y a donc 50 ans, que c’est en train que l’on va directement de la gare CFF de Rheineck à Walzenhausen.

Le funiculaire avait été construit avec l’écartement inhabituel de 1200mm (en Suisse, seul le funiculaire de Saint-Pierre à Fribourg et celui de Mühlegg à Saint-Gall ont aussi cet écartement) et le tram était à voie normale (1435mm). Lors de la transformation, on a remplacé la voie normale du tram par la voie de 1200mm du funiculaire, ce qui fait de ce chemin de fer un cas unique en Suisse.

La ligne est longue de 1960m et alimentée en courant continu de 600V. Un seul aiguillage se trouve sur la ligne, à Ruderbach, à l’emplacement de l’ancienne station inférieure du funiculaire, juste avant le début de la montée. Il donne sur le dépôt.

L’exploitation a toujours été effectuée avec une seule automotrice, la BDeh 1/2 construite en 1958 par SLM/FFA/BBC. Celle-ci devra aussi être prochainement remplacée.