13.03.1953: électrification CJ La Chaux-de-Fonds – Saignelégier

L’électrification de la ligne CJ La Chaux-de-Fonds – Saignelégier s’est inscrute dans le cadre d’un programme de modernisation des chemins de fer de l’arc jurassien. Cette modernisation a été possible grâce à l’aide financière de la Confédération. Cette dernière a toutefois exigé une réorganisation et rationalisations dans les chemins de fer de cette région.

De cette exigence sont nés les CJ, par fusion du Saignelégier – Chaux-de-Fonds (SC) avec la Ligne du chemin de fer Tavannes – Noirmont (CTN) et du Régional Saignelégier – Glovelier (RSG), ainsi que le régional Porrentruy – Bonfol (RPB).

Dans la foulée, la ligne Saignelégier – Glovelier a été transformée en voie métrique et électrifiée, permettant une exploitation cohérente de l’ensemble des lignes lignes La Chaux-de-Fonds – Glovelier et Le Noirmont – Tavannes.

La traction électrique en 1500V continu sur l’ancienne ligne du SC a débuté le 13 mars 1953.

L’automotrice ABe 4/4 641 est  venue au CJ en 1997 avec sa soeur la 642, à l’occasion de la transformation de l’électrification de la ligne Coire – Arosa du chemin de fer rhétique en courant alternatif. Ces automotrices sont utilisées notamment pour la traction des trains de transports des déchets des Franches-Montagnes et de la Vallée de Tavannes vers l’usine d’incinération de La Chaux-de-Fonds.

Advertisements