26.08.1893 – 30.09.1903: un tramway éphémère

StStLa courte ligne de 3.5km du tram Stansstad – Stans a été construite dans l’élan du projet de funiculaire du Stanserhorn: pour amener les touristes du débarcadère de Stansstad au départ du funiculaire, le tram semblait être le moyen le plus approprié. D’ailleurs la ligne a été mise en service il y a 120 ans aujourd’hui, soit 3 jours après le funiculaire du Stanserhorn.

Lorsque le chemin de fer Stansstad-Engelberg (StEB) sera mis en service en 1898 avec son point de départ jusqte à côté de celui du tram, ce sera l’arrêt de mort de ce dernier. D’ailleurs le StEB rachètera le tram et le mettra hors service le 30 septembre 1903.

Il faut noter que la ligne de tram n’avait aucun arrêt intermédiaire fixe: on pouvait s’arrêter pour monter et descendre n’importe où sur la ligne, quel service!

Advertisements

Stanserhornbahn 115 ans

Le 23 août 1893 a été mis en service le funiculaire du Stanserhorn. Il s’agissait d’une funiculaire en trois section indépendantes: Stans (450m) – Kälti (714m), longueur 1556m, Kälti – Blumatt (1221m), longueur 1098m et Blumatt – Stanserhorn (1850m), longueur 1276m avec des pentes maximales respectives de 27%, 62% et 63%. C’était aussi les premiers funiculaires de montagne exploités à l’électricité.

Les entrepreneurs Josef Durrer et Franz-Joseph Bucher-Durrer n’en étaient pas là à un coup d’essai, puisqu’ils ont aussi construits et exploité les tramways de Gêne ainsi que des hôtels palaces dans diverses villes d’Europe. La station funiculaire était -hélas on le verra plus bas- directement intégrée dans l’hôtel. Pour faire de la publicité pour “leur” montagne, les entrepeneurs n’ont pas hésité à installer, en 1895, au sommet de la montagne un projecteur tournant. A ce propos, on lisait en juin 1895 dans un journal Lucernois (traduction libre):

Il devrait prochainement y avoir au sommet du Stanserhorn un “bricolage de miroirs” (traduction très approximative). Ceci ne fera pas miroiter aux habitants de la plaine ébahis un dividende de 7%, mais un rayon lumineux de la puissance de 22’000 bougies normales qui tirera partout. D’abord sur le tracé du chemin de fer, puis un éclair sur le lac, éclairant un bateau à vapeur, et pour finir un regard moqueur au nez du Pilate.

Effectivement, un projecteur fut installé, et les entrepeneurs réussirent leur pari: attirer plus de monde sur le Stanserhorn.

Mais en 1970, un incendie détruisit l’hôtel du Stanserhorn et par la même occasion, la station supérieure de la troisième section du funiculaire… les dégats étaient trop importants pour permettre une remise en état et poursuivre l’exploitation, même si officiellement, l’exploitation continua -du moins sur la deuxième section- jusqu’en 1974. 5 ans après l’incendie, on put toutefois à nouveau atteindre le sommet, par un téléphérique cette fois, qui remplaça les deux sections supérieures.

Depuis 2001, un restaurant tournant est la nouvelle attraction du sommet. Pour rappeler la tradition et inviter les touristes, un phare a de nouveau été installé. Il illumine 10 à 15 minutes les belles soirées d’été.

Quelques liens: