Avant-propos

Je ne sais pas si c’est un besoin de reconnaissance, une tendance à l’égocentrisme ou de l’exhibitionnisme refoulé ; toujours est-il que j’ai toujours aimé être devant sur les photos de classe et qu’internet est une magnifique plateforme pour des cas désespérés comme le mien : jamais je ne serai célèbre… le compteur de visite sur mon site m’en donne l’illusion, à moi d’offrir au lecteur un contenu qui vaille contrepartie.

En juin 1999, j’ai commencé mon premier site internet sur la plateforme multimania (devenu ensuite Lycos) avec des photos de ma gare de Chambrelien à l’échelle N et d’un diorama ferroviaire en H0. D’autres rubriques ont rejoint ces deux premières : des reportages sur des trains réels, des portraits de locomotives et bien sûr au fur et à mesure de mes travaux de modélisme, l’avancement de mes projets.

En juin 2004, je transfert mon site sur un hébergeur payant : plus de publicité et des accès beaucoup plus rapides et presque illimités. En même temps, il reçoit une adresse propre qui est toujours la sienne aujourd’hui : http://www.beuret.net

Je découvre en 2006 le web dynamique avec un blog sur yahoo : j’avais mis le doigt dans l’engrenage. Au blog sur yahoo, succéderont mes blogueries ferrovipathes sur bleublog. Ensuite, les blogs explosent et foisonnent : bleublog me lâche, j’ouvre un blog sur monblog que je laisserai à l’abandon quand bleublog retrouvera ses esprits ; bleublog ne veut plus de mobloging, j’ouvre un blog sur blogspot, etc…

Mon site lui-même muera en direction d’un design mêlant blog et contenu statique, grâce à la plateforme WordPress.

Avec le temps, mes blogueries ferrovipathes sont devenu un fourre-tout. Certes, on peut y naviguer dans les catégories et mots-clés, mais la juxtaposition des thèmes décontenance peut-être le lecteur. J’ai donc décider d’en extraire une partie du contenu et de le recopier sur ce nouveau blog dédié exclusivement à mes chroniques d’histoire ferroviaire.

Je suis l’auteur des photos et dessins publiés sur ce site – sauf exception explicitement mentionnée – et prie mes lecteurs de respecter les termes de la licence Creative Commons : le contenu de ce site peut être utilisé à des fins non commerciales en mentionnant la source (C. Beuret + adresse de l’article ou du blog). La transmission à des tiers se fait sous les mêmes conditions. J’apprécie un mail pour me signaler l’utilisation d’une image et en profite souvent pour visiter le site !

Finalement, les informations historiques proviennent pour l’essentiel de l’atlas technique et historique « Réseau ferré suisse » de H.G. Wägli aux éditions AS. Ces informations sont souvent complétées par d’autres sources, notamment l’excellent site de Jürg Ehrbar « Eingestellte Bahnen » ainsi que les informations historiques disponibles auprès des entreprises de transport. Des erreurs sont toujours possible et je suis reconnaissant pour toutes les précisions et corrections que les lecteurs avisés me proposeront.

Il me reste à vous souhaiter une bonne visite.

Christophe Beuret

Advertisements

One thought on “Avant-propos

  1. Bonjour M. Beuret j’apprécie particulièrement votre blog. Je les découvert car je suis actuellement en train de réaliser un mémoire sur les chemins de fer suisses pour mon université à Paris.
    J’aurai voulu savoir si vous me conseilliez des sites en particuliers ou des articles illustratifs sur l’histoire des chemins ferrés suisses ainsi que les projets qui sont en cours pour les années à venir.
    En vous remerciant par avance. Merci de votre réponse

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s