Le funi Ecluse – Plan

Mi-funiculaire, mi-ascenseur incliné, le funiculaire Ecluse-Plan relie en quelques minutes le bas de la ville de Neuchâtel au belvédère du Plan. Il est totalement automatique et dispose de 2 arrêts intermédiaires facultatifs (La Boine et La Côte) pour lesquels il faut demander l’arrêt à l’aide de boutons, comme dans un ascenseur. Mais contrairement à un ascenseur, il circule selon un horaire: toutes les 10 minutes de 5h45 à 23h55 (0h25 le samedi soir) et 5 minutes aux heures de pointe.

Il a été mis en service le 27 octobre 1890, il y a 121 ans aujourd’hui. Au départ société indépendante (Ecluse-Plan, EP), il y été repris par la compagnie des tramways de Neuchâtel (TN) en 1906 qui l’a modernisé une année après en remplaçant la traction par contrepoids d’eau par la traction électrique.

L’exploitation est totalement automatique depuis 1985.

Voiture 402 entre Le Plan et La Côte

Advertisements

15 octobre 1910: inauguration du tram Neuchâtel – La Coudre

Le 17 septembre dernier, je vous parlais du funiculaire La Coudre – Chaumont qui fêtait ses 100ans. Aujourd’hui c’est le tram qui menait les voyageurs de Neuchâtel à la station inférieure du funiculaire à La Coudre qui aurait eu 100 ans. C’est en effet le 15 octobre 1910 qui cette ligne de tram de 3.5 km a été inaugurée.

Le tram circulera jusqu’au 12 jeuillet 1964 et sera ensuite remplacé par un trolleybus. En 1969, la ligne sera prolongée jusqu’à Hauterive, puis jusqu’à Marin (uniquement du lundi au samedi et seulement toutes les 20 minutes).

Sur la photo ci-dessous on voit la station inférieure du funiculaire. Juste devant se trouvait le terminus du tram. D’ailleurs dans l’ellipse rouge, on remarque des traces parallèles distantes d’1 mètre: Les rails du tram seraient-ils encore noyés dans le bitume?

100 ans Funiculaire La Coudre-Chaumont

Les bernois ont le Gurten, les zürichois l’Uetliberg et les neuchâtelois Chaumont. La montagne proche, même si elle n’est pas haute est souvent le lieu privilégié des citadins pour prendre l’air.

Souvent, on a très vite cherché à construire un chemin de fer, un funiculaire ou un transport par câble aérien pour y monter.

A Neuchâtel pour monter à Chaumont, comme à Bern, c’est un funiculaire que l’on a choisi.

La compagnie Neuchâtel-Chaumont (NCh) a construit le funiculaire La Coudre – Chaumont qui fête aujourd’hui ses 100 ans. Mais comme la Coudre (à l’époque commune indépendante) est éloignée de la ville, en même temps que le funiculaire, elle a aussi construit une ligne de tramway de Neuchâtel à la Coudre. Cette dernière sera inaugurée le 15 octobre 1910.

L’exploitation sera reprise par les TN en 1943, sans grands changements. C’est uniquement en 1995 que le funiculaire sera totalement modernisé avec des nouvelles voitures en remplacement de celles qui dataient encore de 1910. 12 ans plus tard, en 2007, on remplacera encore le treuil et une des cabines sera supprimée.

A l’occasion du centenaire, l’association pro-funi a installé une nouvelle place de pique-nique à Chaumont. Pour inciter les neuchâtelois à la découvrir, les courses en funiculaire seront gratuite durant le week-end du jeûne du 18 au 20 septembre (à lexception des vélos).

La photo montre le funiculaire peu avant l’arrivée à la station inférieure. Ci-dessous deux autres photos prises du même endroit mais montrant la cabine sur le viaduc et peu après son départ de la station inférieure:

Le Fun’ambule: 9 ans déjà

Le fun’ambule, luxe inutile, relicat d’une expo qui l’était tout autant pour les uns; lien bien pratique pour les autres; trop souvent en panne ou en révision selon des avis certains, le fun’ambule, funiculaire reliant la gare de Neuchâtel à l’Université a été inauguré le 27 avril 2001. L’image ci-dessous date de quelques mois avant avec l’arrivée de la première voiture à la station inférieure:

16.07.1898: le tram devient électrique

Illustration pûrement fantaisiste mais représente un tram de Neuchâtel devant le bâtiment du collège latin (ensuite Gymnase Numa-Droz et actuellement Lycée Jean Piaget).

Inaugurée en deux étapes en 1892 (Neuchâtel – Boudry/Cortaillod le 16.09 et Neuchâtel-Evole – Neuchâtel-Gare le 24.12), la ligne de tram de Neuchâtel à Boudry, la seule encore aujourd’hui en fonction était d’abord exploitée à la vapeur.

Le reste du réseau de tram de Neuchâtel TN qui regroupe des lignes aux départ indépendantes (Neuchâtel – Saint-Blaise, Neuchâtel – Chaumont dont il subsiste le funiculaire) et partiellement hippomobiles a été électrifié le 16 mai 1897.

Une année en deux mois plus tard, soit le 16 juillet 1898, le régional Neuchâtel – Cortaillod – Boudry (NCB) introduira la traction électrique sur la section ville de son parcours entre Neuchâtel-Gare et Neuchâtel-Port. La partie rurale du trajet sera quant à elle électrifiée le 24 décembre 1902 (voir à ce propos mon post du 24.12.2008).