Un train au Milieu du Monde

Viadukt_Le_Day

Source: Wikimedia. Image libre de droits

Dans le but de créer une liaison directe entre Lausanne et Paris, la société du chemin de fer Jougne – Eclépens (JE) a construit la ligne Daillens – Vallorbe – Jougne qui passe par Pompaples, petit village connu pour être “au Milieu du Monde”, puisqu’il se situe exactement sur la ligne de séparation des eaux des bassins du Rhône et du Rhin.

La ligne gagne de la hauteur par un lacet entre Arnex-sur-Orbe et Croy-Romainmôtier puis seprente à flanc de coteaux jusqu’au Day. Là elle franchit l’Orbe par un viaduc qui à l’origine était en poutrelles d’acier et à 60m au-dessus de la rivière. Il sera ultérieurement remplacé par un pont avec une arche en béton et la rivière transformée en lac de retenue à cet endroit.

La première partie de la ligne Daillens – Vallorbe a été mise en service le 1er juillet 1870. Son prolongement Vallorbe – Jougne (puis Jougne – Pontarlier – Frasne par la compagnie française PLM) exactement 5 ans plus tard le 1er juillet 1875. Jusqu’à l’ouverture du tunnel du Mont-d’Or en 1915, les trains devaient effectuer un rebroussement à Vallorbe. La section Vallorbe – Jougne (-Pontarlier) a été mise hors service le 19 avril 1939. Sur une partie du tracé, l’association du Coni-Fer fait circuler des trains à vapeur.

Une année après l’achèvement de la construction, la compagnie JE ayant atteint son objectif, la ligne sera intégrée dans la société du chemin de fer de Suisse Occidentale (SO).

Advertisements

135 ans de chemin de fer dans la Broye

La ligne ferroviaire par la vallée de la Broye est une partie de la liaison “intérieure” du plateau suisse: entre la ligne du pied du Jura et la ligne Lausanne – Fribourg – Bern – Olten. Eloignée des grands centres urbains, elle est restée à voie unique et a vu au fil des années sa desserte se modifier. Si l’on pouvait autrefois voyager de Lausanne à Lyss sans changer de train, il n’en va plus de même aujourd’hui: la ligne est partagée en diverses sections d’apport vers les lignes principales.

Mais la ligne de la Broye a survécu, contrairement à sa soeur du “Gäubahn” entre Lyss et Soleure ou la ligne historique Soleure – Herzogenbuchsee. Le trafic marchandise relativement important le long de la ligne n’y est pas étranger. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai choisi cette Ae 6/6 photographiée à Payerne pour illustrer l’histoire ferroviaire du jour: les 135 ans de la mise en service des lignes Palézieux – Payerne – Morat et Payerne Fribourg, le 25 août 1876.

134 ans Lyss – Murten

Re 4/4 I 10034 avec sa belle livrée TEE lors du voyage HAG autour des 3 lacs, Kerzers

La compagnie du chemin de fer de Suisse occidentale a construit de nombreuses lignes en Suisse romande, et notamment celle de la Broye. S’il faudra encore attendre le mois d’août de la même année pour que la construction de la ligne soit achevée, la première partie entre Lyss et Murten a été inaugurée le 12 juin 1876, il y a 134 ans. A cette époque, la gare de Kerzers n’était pas encore devenue le célèbre croisement qu’elle est aujourd’hui… il faudra attendre pour cela l’inauguration de la BN en 1901.
 
La ligne de la Broye sera électrifiée en 1944, soit plutôt tardivement par rapport au reste du réseau CFF.

133 ans et bientôt un RER

La compagnie de chemin de fer Ouest Suisse (OS) est une des plus anciennes sur le territoire romand. Elle a mis en service ses lignes entre Bussigny et Yverdon (1855), entre (Lausanne – ) Renens et Versoix, permettant la jonction Lausanne – Genève en 1858, et entre Lausanne et Villeneuve (-Bex) en 1861. Elle fusionnera avec la compagnie du chemin de fer Lausanne –  Fribourg – Bern (LFB) en 1872, pour donner naissance au chemin de fer de Suisse occidentale (SO).

Le SO a poursuivi le développement du réseau ferroviaire de Suisse romande en mettant en service les lignes Palézieux – Payerne – Lyss et Payerne – Fribourg en 1876 et le 1er février 1877, Yverdon – Payerne, dont nous fêtons aujourd’hui le 133ème anniversaire.

Le SO fusionnera quatre ans plus tard avec la compagine du Simplon pour donner naissance à la compagnie de la Suisse occidentale et du Simplon (SOS). En janvier 1890, la SOS fusionnera à nouveau avec le chemin de fer Jura – Bern – Lucerne (JBL) et le chemin de fer Le Pont – Vallorbe pour donner naissance à la célèbre compagnie du Jura – Simplon qui obtiendra une année plus tard la concession pour la construction et l’exploitation du tunnel du Simplon.

Bien moins prestigieux, le tronçon qui fête aujourd’hui 133 ans fait partie de ces lignes un peu oubliées des CFF où ne circule plus qu’un train régional par heure dans chaque sens et un peu de marchandises. Elle pourrait cependant très vite voir son trafic augmenter avec la création du RER Fribourgeois, puisqu’il est prévu à l’horizon 2014 de circuler à la cadence semi-horaire entre Fribourg et Yverdon.

La photo montre un régional Yverdon – Payerne – Fribourg entrant en gare de Payerne.