24.01.1932: Electrification Romanshorn – St-Gall-St. Fiden

DSC05314Quand dans une gare de passage il y a des voies en cul de sac sur le côté du bâtiment principal, ce sont souvent les voies dédiées d’une ligne privée qui avait son terminus dans cette gare. On voit ceci notamment dans les gares de Thun, Burgdorf, Langenthal, Martigny ou comme ici à Romanshorn (voies 1 et 2).

Romanshorn est le terminus de la ligne du chemin de fer Bodensee – Toggenburg (BT) aujourd’hui SOB (Südostbahn) depuis 1910. J’évoque aujourd’hui cette ligne, car le tronçon St-Gall-St. Fiden – Romanshorn a été électrifié il y a 82 ans, le 24 janvier 1932, soit quelques mois après le reste du réseau BT.

Advertisements

Le tunnel du Rosenberg a 100 ans

Je vous ai parlé de la compagnie du chemin de fer st-Gallo-appenzellois (St. Gallisch – Appenzellische Eisenbahn SGAE) à l’occasion de l’arrivée du train à St-Gall. Comme la plupart des autres lignes ferroviaires à l’époque du développement des chemins de fer en Suisse, elle construisit la ligne Winterthur – St. Gallen – Rorschach à voie unique. Ce n’est qu’après la nationalisation que les CFF entreprendront de construire la deuxième voie de cette ligne importante, oeuvre qui n’est pas encore totalement achevée puisqu’il reste encore la section Goldach – Rorschach à voie unique.

St-Gall – St-Gall-St. Fiden (remarquez l’abération de l’appellation française, pour cette raison je préfère toujours utiliser les noms dans la langue locale) est le premier tronçon pour lequel on pensant à une deuxième voie: ce bout de ligne allait aussi être utilisé par les trains du BT en provenance de Romanshorn. Le parcours de la ligne traversant la ville, il n’était pas envisageable d’y faire passer la deuxième voie. Pour cette raison, l’axe de la gare fut modifié et le nouveau tracé à deux voie construit en tunnel: le tunnel du Rosenberg, long de 1466m.

La double voie St. Gallen – St. Gallen-St. Fiden par le tunnel du Rosenberg a été mise en service le 1er avril 1912, il y a 100 ans.

4.10.1931, électrification Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds

La liaison Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds a été achevée en 1860, comme je l’ai déjà évoqué à l’occasion de la fête du 150ème. Il faudra toutefois attendre les années 30, précisément 1931, pour que la ligne soit électrifiée. Depuis lors, peu de chose ont changé… et la caténaire est aujourd’hui en partie encore celle qui a été posée il y a 79 ans!

Pour illustrer cet anniversaire, voici une photo du tunnel du Gibet, vu depuis les Deurres:

A noter aussi en relation avec ma publication d’hier, que le même jour, le BT a électrifié sa ligne de St-Gall à Nesslau-Neu-St. Johann.

100 ans Bodensee – Toggenburg

Cette Re 456 SOB porte une livrée spéciale “100 Jahre Südostbahn”. Et pourtant, la compagnie “Schweizerische Südostbahn” a en réalité 120 ans…

Le SOB actuel est né de la fusion en 2002 de l’ancien Südostbahn et de la compagnie Bodensee-Toggenburg (BT). C’est cette dernière qui fête aujourd’hui 100 ans. En effet, le 3 octobre 1910, le BT a mis en service la ligne Romanshorn – St-Gall St. Fiden et St-Gall – Wattwil, reliant ainsi le Lac de Constance au Toggenburg.

La ligne rejoignait à Lichtensteig la ligne des CFF Wil – Ebnat-Kappel mise en service en 1870 par le chemin de fer du Toggenburg (ligne reprise en 1902 par les Vereinigte Schweizer Bahnen, VSB, 6 mois avant que ceux-ci ne soient nationalisés). Entre Lichtensteig et Wattwil, les voies des deux compagnies étaient parallèles, formant ainsi une double voie.

Grâce au tunnel du Ricken mis en service trois jours avant, il sera possible de faire circuler des trains directement du lac de Constance au lac de Zürich, puis celui des quatre cantons. C’est le trajet qu’utilise actuellement  le célèbre Voralpen-Express dont on voit la voiture de première classe derrière la Re 456 en gare de St-Gall.

Le tunnel du Ricken a 100 ans

Actuellement 10ème plus long tunnel ferroviaire du réseau ferré suisse (si l’on compte 2 tunnels pour le Simplon et 2 tunnels pour le Zimmerberg), le tunnel du Ricken, long de 8604m relie Kaltbrunn à Wattwil. Il présente la majeure partie des 14.4 km mis en service le 1er octobre 1910 entre Uznach et Wattwil par les CFF.

Ce petit tronçon joue aujourd’hui un rôle important dans une liaison dont je vous parlerai le 3 octobre… patience!

A noter aussi dans la même région, 2 ans plus tard le 1er octobre 1912, la prolongation de la ligne de l’ancien chemin de fer du Toggenburg Wil – Wattwil – Ebnat-Kappel jusqu’à Nesslau-Neu-St. Johann par le chemin de fer Bodensee – Toggenburg (BT).

1er octobre 1890: un tram pour Bern

La première ligne de tram dans la capitale fédérale a été inaugurée aujourd’hui il y a 119 ans. Elle reliait la fosse aux ours (Bärengraben) au cimetière (Friedhof) en passant par la tour de l’horloge (Zytglogge) et la gare. Les trams avaient leur dépôt près de la fosse aux ours. Le lieu a d’ailleurs été réhabilité en brasserie et porte le nom de “Altes Tramdepot

Cette première ligne de tram avait la particularité d’être exploitée avec de l’air comprimé. Le tram à vapeur tel qu’il est présenté sur la photo n’est venu que 4 ans plus tard avec la ligne Länggasse – Bahnhof – Wabern. L’électricité fera son apparition en 1901 avec la ligne Breitenrain – Burgenziel.

Le réseau sera étendu jusqu’à atteindre 18km en 1932, puis sera réduit à 14km avec notamment la suppression des branches Länggasse et Bärengraben. Actuellement le réseau est de nouveau en phase d’extension avec la construction du “Tram Bern West” vers Bern Brünnen et Bümpliz ainsi que le prolongement de la ligne 9 entre Guisanplatz et la gare de Bern Wankdorf.

Petite anecdote amusante, la compagnie des trams de Bern s’appelait Berner Tram avec l’abréviation BT. Bien que renommée Städtische Strassenbahnen Bern SSB, c’est quand même cette même entreprise qui fusionna en 1947 avec les Stadt-Omnibus Bern abrégés SOB… Il y a donc eu deux fusions BT-SOB en Suisse…