26.08.1893 – 30.09.1903: un tramway éphémère

StStLa courte ligne de 3.5km du tram Stansstad – Stans a été construite dans l’élan du projet de funiculaire du Stanserhorn: pour amener les touristes du débarcadère de Stansstad au départ du funiculaire, le tram semblait être le moyen le plus approprié. D’ailleurs la ligne a été mise en service il y a 120 ans aujourd’hui, soit 3 jours après le funiculaire du Stanserhorn.

Lorsque le chemin de fer Stansstad-Engelberg (StEB) sera mis en service en 1898 avec son point de départ jusqte à côté de celui du tram, ce sera l’arrêt de mort de ce dernier. D’ailleurs le StEB rachètera le tram et le mettra hors service le 30 septembre 1903.

Il faut noter que la ligne de tram n’avait aucun arrêt intermédiaire fixe: on pouvait s’arrêter pour monter et descendre n’importe où sur la ligne, quel service!

5.10.1898: le plus long chemin de fer électrique

La HGe 2/2 1 de 1898 est aujourd’hui au musée des transports. Elle représente une étape importante du développement de la traction électrique, puisque lors de l’inauguration de la ligne le 5 octobre 1898, le chemin de fer Stansstad – Engelberg (Stansstad – Engleberg – Bahn, StEB) était avec plus de 20km la plus longue ligne ferroviaire électrifiée de Suisse.

Elle était alimentée en courant triphasé de 800V, 33.3Hz.

Cette locomotive est d’ailleurs restée en service jusqu’au changement de tension survenu en même temps que le prolongement de la ligne jusqu’à Hergiswil en décembre 1964. Jusqu’à cette date, le StEB était coupé du reste réseau ferré suisse (à l’exception de l’éphémère tram Stansstad – Stans.

De Luzern à Engelberg sans changement: 44 ans

Connaissez-vous l’Achereggbrücke? Il s’agit d’un pont qui relie la pointe du Lopper (massif du Pilatus) à Stansstad et sépare ainsi l’Alpnachersee du reste du Lac des Quatre-cantons. Sur ce pont passent une autoroute (A2, autoroute du Gotthard), une voie de chemin de fer, une route cantonale et une piste cyclable.

Jusqu’à la construction de l’autoroute, le pont était pivotant dans sa partie centrale, pour permettre le passage des bâteaux. Dans ces conditions, il n’était pas possible d’y faire passer une voie de chemin de fer. Pour cette raison, lorsque l’on construisit la ligne d’Engelberg (StEB, 5.10.1898), elle partait du port de Stansstad. Le trajet depuis Luzern jusqu’à Stansstad s’effectuait en bus.

Avec l’augmentation du trafic routier, d’importants travaux s’imposèrent et l’on construist un nouveau pont fixe sur le détroit. Ce pont permit de prolonger la ligne d’Engelberg jusqu’à Hergiswil où elle rejoignait celle des CFF à voie métrique du Brünig (aujourd’hui zentralbahn, zb). Par la même occasion, la ligne complète de la nouvelle société Luzern – Stans – Engelberg fondée le 21 octobre 1964 fut modernisée, adaptée pour correspondre techniquement à la ligne du Brünig et alimentée électriquement avec le courant CFF de 15kV 16 2/3Hz.

L’inauguration du nouveau tronçon et de la modification de l’électrification sur toute la ligne a eu lieu il y a 44 ans, le 19 décembre 1964.

Et les bâteaux dans tout ça? Certains furent transformés pour pouvoir passer sous le pont de l’Acheregg, notamment les vapeurs Uri et Unterwalden qui reçurent une marquise plate au lieu de la traditionnelle marquise triangulaire, une cabine de pilotage plus basse et un système de verins hydrauliques pour rentrer la cheminée et les mats.