Il fut une fois Sihlwald – Sihlbrugg

Le chemin de fer de la vallée de la Sihl (Sihltabahn – SiTB) a été mis en service en août 1892 entre Giesshübel et Sihlwald. 5 ans plus tard, le 1er juin 1897, il mettra aussi en service le prolongement de sa ligne entre Sihlwald et Sihlbrugg, donnant à la petite ligne régionale un deuxième raccordement au réseau national. A la même date, la compagnie du chemin de fer du Nord-Ouest (Nordostbahn – NOB) a en effet mis en service sa ligne Thalwil – Arth-Goldau par les tunnels du Zimmerberg et de l’Albis (Sihlbrugg se situant juste entre les deux). Le NOB mettra aussi le même jour en service le raccordement Zürich-Wiedikon (dont j’ai déjà parlé il y a quelque temps dans le cadre de la mise en service du tunnel de Manesse) et Zürich-Altstätten.

Sur le tronçon Sihlwald – Sihlbrugg, le trafic voyageur a été supprimé depuis le 9.12.2006. Il n’y circule plus que les trains historiques du Zürcher Museumsbahn (ZMB) comme on la photo ci-dessous:

DSC14750

21 mars 1927: Manessetunnel

Même parmi les connaisseurs du réseau ferré suisse, je pense que beaucoup ne savent pas où se trouve le Manessetunnel. Il n’est pas particulièrement long, ni très fréquenté, mais il a joué un rôle important dans l’existence d’une ligne dont aujourd’hui personne ne voudrait se passer.

Le Manessetunnel, long de 520m se situe sur la ligne de raccordement entre la gare CFF de Zürich Wiedikon et la gare SZU de Zürich Giesshübel. La ligne de raccordement a été mise en service en décembre 1892, soit quelques mois après la ligne du chemin de fer de la vallée de la Sihl – Sihltalbahn (SiTB). Elle a permis de relier le SiTB au reste du réseau ferré suisse et ainsi lui assurer les importantes recettes du trafic de marchandise.

Lorsque les CFF modifièrent le tracé de leur ligne entre la gare principale de Zürich et Wollishofen, le SiTB dut aussi adapter son infrastructure et notamment partir de la nouvelle gare semi-enterrée de Zürich Wollishofen. Ainsi fut construit le tunnel de Manesse. La mise en service du tunnel et du nouveau tracé de la ligne de raccordement fut le 21 mars 1927. Par la même occasion, le raccordement a été électrifié.

Le Manessetunnel débouche à Wiedikon sur la voie 3, mais une diagonale d’échange permet de relier aussi la voie 2 dans l’Ulmbergtunnel. Cette diagonale est utilisée par le Gipfeli-Express, un des rare trains à utiliser la voie 3 de Wiedikon, mais aussi pour manœuvrer les locomotives à vapeur lors des circulation du ZMB (Zürcher Museumsbahn) dans le Sihltal. C’est d’ailleurs par l’une de ces circulations que j’illustre l’histoire ferroviaire du jour.

DSC14737

E 3/3 5 “Schnaaggi – Schaggi” à Zürich Wiedikon, voie 3. En arrière-plan, portail du Manessetunnel.

 

3 juin 1924: électrification de la ligne du Sihltal

SZUCette toile d’araignée ferroviaire a été photographiée à Zürich Giesshübel. A partir de cette gare, les lignes SZU vers l’Uetliberg et vers Sihlwald (-Sihlbrugg) se séparent.

La particularité de cette gare et de la ligne entre Zürich HB et Zürich Giesshübel par Selnau est d’avoir une double caténaire d’où le nombre impressionnant de câbles que l’on voit sur cette image. En effet, bien que les compagnies des chemins de fer le la vallée de la Sihl (Sihltalbahn SiTB) et de l’Uetliberg (Uetlibergbahn UeB) ont toujours étroitement collaboré pour leur exploitation, l’électrification des deux lignes a suivi des voies différentes:

Si le chemin de fer de l’Uetliberg (repabtisé Compagnie ferroviaire Zurich – Uetliberg, Bahngesellschaft Zürich-Uetliberg BZUe) a été électrifié en courant continu 1200V (voir article le 23 juin) dans le but d’une intégration future de la ligne au réseau de tram, le Sihltalbahn lui, a électrifié en courant alternatif 15kV, 16.7Hz afin que les locomotives CFF puissent aussi y circuler. Dès lors, la caténaire de la ligne de l’Uetliberg a été posée de maniére désaxée de 1300mm par rapport au centre de la voie. On a aujourd’hui encore les deux caténaires en parallèle.

L’exploitation électrique a débuté sur la ligne du Sihltal aujourd’hui il y a 89 ans, le 3 juin 1924.