12.04.1946: électrification Sumiswald-Grünen – Huttwil

DSC01649Sumiswal-Grünen est aujourd’hui un des terminus de la ligne S44 du RER bernois, comme on le voit sur l’afficheur de la NINA 36 ici lors de son passage à Belp. La ligne du chemin de fer Ramsei-Sumiswald-Huttwil (RSHB), plus tard VHB (Vereinigte Huttwil Bahnen), puis RM (Regionalverkehr Mittelland) et enfin BLS n’est plus exploitée sur la portion Sumiswald-Grünen – Huttwil depuis le changement d’horaire de décembre 2009 (depuis décembre 2004 les trains n’allaient déjà plus qu’à Affoltern-Weier).

C’est pourtant exactement de ce tronçon qui n’est plus exploité dont nous parlons aujourd’hui, puisque le 12 avril 1946, il a été mis sous tension. La partie de la ligne encore exploitée avait été électrifiée une année auparavant lors de la mise sous tension de Ramsei – Wasen i.E.

Advertisements

80 ans SMB électrifié

Cette Be 4/4 EBT est contemporaine de l’anniversaire ferroviaire du jour: c’est en effet à l’occasion de l’électrification des lignes de l’Emmentalbahn (Langnau – Burgdorf – Solothurn) et du SMB (Solothurn – Moutier – Bahn), ainsi que de la transformation du Burgdorf-Thun-Bahn sur courant alternatif monophasé que ces locomotives furent commandées aux ateliers Sécheron. Il s’agit du même modèle que le Bodensee-Toggenburg avait déjà commandé l’année précédente.

Sur la ligne Solothurn – Moutier, la traction électrique a débuté le 2 octobre 1932, il y a 80 ans.

La photo montre un typique train mixte voyageurs-marchandises à Solothurn à la fin des années 80. Malheureusement à l’époque j’étais plus intéressé à la locomotive qu’à la particularité du train dans son ensemble, et on devine plus que ne voit le wagon de marchandise derrière le voiture BD.

1933: électrification BTB en 15kV

Le chemin de fer Bertoud – Thoune (Burgdorf – Thun – Bahn, BTB) a été mis en service en 1899, et exploité dès le départ à l’électricité en courant triphasé de 750V 40Hz (voir l’article). Entre Berthoud et Hasle-Rüegsau, la ligne empruntait le tracé de l’Emmental-Bahn (EB) Berthoud – Langnau i.E. qui exploitait aussi la ligne du BTB. l’EB a été électrifiée en 1919  avec le même courant que le BTB, puis en 1932, transformée en courant alternatif 15kV 16.7Hz (courant CFF) en décembre 1932. 2 mois plus tard, le 11 février 1933, la ligne du BTB sera aussi transformée pour l’exploitation en courant CFF jusqu’à Grosshöchstetten, puis en avril jusqu’à Thoune permettant ainsi à nouveau l’exploitation commune des 2 entreprises, qui fusionneront en 1942 pour former l’EBT (Emmental – Burgdorf – Thun).

L’EBT, le chemin de fer Soleure – Moutier (SMB) et les chemins de fer réunis de Huttwil (Vereinigte Huttwil Bahnen VHB) ont été exploité sous la forme d’une communauté d’exploitation. Les 3 entreprises fusionneront en 1997 pour former les transports régionaux du moyen-pays (Regionalverkehr Mittelland RM) qui fusionnera avec le BLS en 2006.

Pour illustrer l’électrification et cette généalogie complexe, le De 4/4 259 est un bon exemple:

Au moment de la transformation de courant triphasé en alternatif, l’EB a commandé des automotrices CFe 2/4 qui ont circulé tant sur la ligne de l’EB que celle du BTB. Dès 1947, avec la suppression de la 3ème classe, elles deviendront BDe 2/4. Avec l’arrivée de la première génération de RBDe 4/4 dès 1973, les BDe 2/4 représentaient du matériel d’une autre époque. Mais le bon état électrique et le manque de matériel tractant ont incité les dirigeants à trouver des solutions inovatives.

Ainsi, à partir des BDe 2/4 226 et 230 EBT ont été créés les De 4/4 235 et 236 EBT ainsi que les De 4/4 265 et 266 VHB à partir des BDe 2/4 223 et 228, le 228 étant à l’origine un véhicule EBT et donc EB au départ. Avec la fusion et renumérotation, le De 4/4 266 VHB deviendra le De 4/4 259 RM que le club Salon Bleu remettra aux couleurs vertes dès 2004. Il est aujourd’hui stationné à Huttwil, là où la photo a été prise.

La première ligne électrifée à voie normale a 110 ans

La première ligne ferroviaire à voie normale (écartement 1435mm) électrifiée d’Europe fête aujourd’hui 110 ans. Il s’agit de la ligne Burgdorf – Thun.

Pour raccourcir le trajet entre les deux bourgades bernoises, sans passer par la capitale, il fut décidé de construire une ligne ferroviaire par les vallées de Biglen, le village de Konolfingen et la vallée de la Chise: Le chemin de fer Berthoud – Thoune en français ou Burgdorf – Thun – Bahn (BTB) en v.o. La nouvelle ligne se raccordait à Hasle – Rüegsau à celle de l’Emmental – Bahn (EB) Burgdorf – Langnau.

Dès le début, la ligne a été électrifiée, en courant triphasé de 750V. La section de l’EB entre Burgdorf et Hasle – Rüegsau a aussi été électrifiée, afin de permettre la traction continue des trains entre Burgdorf et Thun. L’inauguration a eu lieu aujourd’hui il y a 110 ans, le 21.07.1899.

La ligne sera réelectrifiée en courant alternatif 15kV, 16 2/3 Hz en 1932/1933, en même temps que les lignes Burgdors – Langnau et Burgdorf – Solothurn de l’EB.

Dès le début, les deux compagnies ont étroitement collaboré et exploité conjointement les lignes. La règle voulait que le directeur de l’EB soit aussi le président du Conseil d’administration du BTB. La collaboration conduira naturellement à la fusion le 1.01.1942 qui vera ainsi naître la compagnie Emmental – Burgdorf – Thun (EBT). Cette dernière fusionnera le 1.01.1997 avec les Vereinigte – Huttwil – Bahnen (VHB) et le Solothurn – Moutier – Bahn (SMB) pour donner naissance au Regionalverkehr Mittelland qui fusionnera avec le BLS 24.04.2006.

L’illustration montre la locomotive BTB 2 triphasée, avec le capot caractéristique de son moteur central. Cette locomotive se trouve au musée suisse des transports à Lucerne.

En tram jusqu’à l’Hôtel… c’est fini (?)

Entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème, de nombreux hôtels en montagne ou sur des collines ont financé des trams ou funiculaires pour que leurs clients puissent arriver directement par chemin de fer à leur destination. Avec le développement de la voiture, beaucoup de ces trams furent par la suite supprimés. Aujourd’hui, 31 décembre, nous commémorons la suppression de deux d’entre eux:

  • Dolder Waldhaus – Dolder Hôtel en 1930
  • Mürrn Bahnhof – Kurhaus en 1945

Le premier a été mis en service le 13 juillet 1899, 4 ans après le funiculaire Zürich Römerhof – Dolder. Il disparaîtra le 31 décembre 1930. L’histoire du chemin de fer du Dolder (Dolderbahn Db) est un peu plus complexe que juste celle d’un tram, puisqu’en 1895, c’est un funiculaire qui fut d’abord construit. Après la suppression du tram, le funiculaire continuera de circuler jusqu’en 1972. L’exploitation sera suspendue pendant une année, le temps de transformer le funiculaire en train à crémaillère.

L’histoire du second se limite à celle du tram de 1894 (3 ans après l’arrivée du train à Mürren), jusqu’en 1945.

Mais comme l’histoire ferroviaire est parfois pleine de rebondissements et qu’un autre de ces trams d’hôtel a été réouvert en 2001 après 41 ans de sommeil, pourquoi le Dolder ou peut-être plus vraisemblablement le Kurhaus de Mürren ne suivrait-il pas l’exemple du Riffelalp au-dessus de Zermatt?

Je profite aussi pour souhaiter une excellente année 2009 aux lecteurs de mes chroniques ferroviaires… pas illustrées pour une fois…

Un oeil qui rit, un oeil qui pleure

Alors que le BLS, propriétaire actuel de la ligne, se prépare à fêter en grande pompe le centenaire de la ligne Ramsei – Huttwil et l’embranchement Summiswald – Wasen i.E., il y a 30 ans, l’exploitation de la ligne Huttwil – Eriswil était définitivement supprimée.

La ligne Huttwil – Eriswil, a été ouverte à l’exploitation le 1er septembre 1915 par la compagnie Huttwil – Eriswil-Bahn (HEB). Elle sera reprise par le Langenthal – Huttwil-Bahn (LHB) en 1927 avant de fusionner le 1.1.1944 avec le Huttwil – Wolhusen-Bahn (HWB) et le Ramsei-Sumiswald-Huttwil-Bahn (RSHB dont on fêtera dimanche le centenaire) pour former les Vereinigte Huttwil-Bahnen (VHB). Les VHB formeront une communauté d’exploitation avec le SMB (Solothurn – Moutier-Bahn) et le EBT (Emmental-Burgdorf-Thun) avant de fusionner au 1.1.1997 pour devenir le Regionalverkehr mittelland (RM). Cette dernière a été absorbée par BLS AG le 24.4.2006.

Mais la petite ligne de Eriswil ne vivra pas ces derniers changements: le 31 mai 1975 le trafic voyageur est remplacé par un service de bus. La ligne servira encore 3 ans au service de marchandises avant d’être totalement supprimée le 27 mai 1978.

Des images sont disponibles sur le site de Maurizio Polier. Lien direct