29 janvier 1912: Bulle – Les Marches

Si la Suisse est riche de nombreux chemins de fer secondaires, ce n’est pas que pour des raisons touristiques. L’industrialisation au XIXème siècle a joué un rôle important dans le développement des chemins de fer, puisqu’il fallait être lié au monde pour acheminer les matières premières et transporter ensuite les produits finis. L’antenne Bulle – Broc-fabrique des Chemins de fer électriques de la Gruyère (CEG) fait partie de ces lignes construites avant tout pour le trafic marchandises.

Si l’on peut regretter aujourd’hui que la ligne n’ait pas été construite à voie normale, diverses raisons, financières notamment, plaidèrent en faveur de la voie métrique au moment de la construction de la ligne. On envisageait d’ailleurs une prolongation de la ligne en direction de Charmey – Jaun et Boltigen. J’invite le lecteur curieux à se rendre sur le site de l’association GFM-historique sur la page concernant les projets de construction Bulle-Broc.

C’est le 29 janvier 1912 que la première partie de la ligne entre Bulle et la halte des Marches a été mise en service. Quelques mois plus tard après l’achèvement de la construction du pont sur la Sarine, le train atteindra Broc.

DSCF0506

23 juillet 1903: jour faste pour les chemins de fer fribourgeois

23 juillet 1903 c’est la fête dans le canton de Fribourg: d’une part sur le réseau métrique des chemins de fer électriques de Gruyère (CEG), on inaugure simultanément les tronçons Châtel-St-Denis – Vuadens et Tour-de-Trême – Montbovon et d’autre part, la ligne à voie normale Fribourg – Morat – Anet (FMA) est électrifié. La technique utilisée est plutôt rare en Suisse, puisque le courant continu de 900V est amené au train par un troisième rail latéral.
 
 
Il faudra attendre une année pour que la liaison Vuadens – Bulle – La Tour-de-Trême soit achevée par les CEG et 44 ans pour que le système électrique du FMA soit modifié en alimentation par caténaire avec le courant usuel des CFF 15kV 16.7 Hz.

CEG: jonction effectuée le 21.09.1904

La Be 4/4 115 est à peine plus jeune que le tronçon évoqué aujourd'hui, puisqu'elle date de 1905.

Les derniers 1500m qui séparaient encore les deux lignes des chemins de fer électriques de Gruyères (CEG) ont été mis en service le 21 septembre 1904. Il s’agit du tronçon Bulle – La Tour-de-Trême.

Il aura fallu plus d’une année après la mise en service le 23 juillet 1903 des tronçons Châtel-St-Denis – Vuadens et Montbovon – La Tour-de-Trême pour achever la jonction des deux lignes. Le tronçon Vuadens – Bulle a été inauguré le 14 juillet 1904.

En 1907, les CEG absorberont la ligne Châtel – Palézieux et en 1912, ils mettront en service la ligne Bulle – Broc, complétant ainsi le réseau métrique que l’on connaît encore aujourd’hui.