28 mai 1994: trois suppressions de service voyageur

L’histoire ferroviaire du jour n’est pas joyeuse pour un ferrovipathe, puisque je ne vais aujourd’hui parler que de suppressions de trafic. Ils s’agit des lignes suivantes:

Koblenz – Laufenburg: La ligne mise en service par la compagnie du Bözberg (BöB, Bözbergbahn) en 1892 et électrifiée en 1944 a été créée pour éviter la concurrence. En effet, pour relier Bâle à la région zürichoise, le passage le long du Rhin est plus court que le détour par le Bözberg et Baden. Les compagnies du chemin de fer du Nord-Est (Nord-Ost-Bahn, NOB) et la Schweizeriche Centralbahn (SCB), dont le BöB était une filiale commune voulaient rentabiliser l’investissement du tunnel du Bözberg et construisirent donc une ligne avec des disposition tarifaires spéciales pour obliger le trafic à passer par le Bözberg et bloquer ainsi la construction d’une ligne concurrente. La ligne est ainsi restée une ligne secondaire. Aujourd’hui, le trafic voyageur ne va que jusqu’à Laufenburg (terminus S1 du RER de balois), mais la ligne est encore régulièrement parcourrue par du trafic de marchandises.

Solothurn – Büren an der Aare: La ligne a été mise en service le 4 décembre 1876 par le SCB comme partie de la ligne Olten – Solothurn – Busswil et est connue sous le nom de “Gäubahn”. Toutefois, seule la construction et la date de mise en service sont communes, car dès le début, les lignes seront diamétralisées à Solothurn entre Olten et Bienne et entre (Lyss-) Busswil et Herzogenbuchsee. En raison du très faible nombre de voyageurs, les CFF supprimeront le service de voyageurs le 18 mai 1994. La ligne a été mise officiellement hors service en 2003 et est actuellement une (très) longue voie secondaire de la gare de Solothurn.

Sumiswald-Grünen – Wasen i. E.: Mise en service en 1908 par la compagnie du RSHB (Ramsei-Sumiswald-Huttwil-Bahn) et électrifiée en 1945 par le VHB (Vereinigte Huttwil Bahnen), l’exploitation de ce tronçon sera aussi remplacé par un bus en 1994. L’infrastructure existe encore, mais après sa mise hors service par le BLS en 2009, elle a été reprise par l’Emmentalbahn GmbH en 2013. Pour illustrer l’histoire ferroviaire du jour, je reprends la photo du 7 octobre 2014 avec la sortie de la gare de Sumiswald vers Huttwil à gauche et Ramsei à droite:

Advertisements

Electrification Ramsei – Wasen

DSC12990

Sumiwald-Grünen, terminus. A gauche la ligne vers Huttwil à droite celle vers Wasen im Emmental. Depuis 1994, il n’y circule plus de trains voyageurs et le trafic de marchandise ne va plus que jusqu’à Burghof depuis 2009. La ligne de gauche quant à elle n’est plus exploitée depuis décembre 2009.

Le 7 octobre 1945, c’était encore une gare animée avec des trains en correspondance et du transbordement de marchandise. A cette date la traction électrique a été mise en service entre Ramsei et Wasen i.E. La ligne vers Huttwil sera électrifiée 6 mois plus tard, le 12 avril 1946.

Première ligne du VHB éelctrifiée

DSC00421La compagnie des chemins de fer réunis de Huttwil (Vereinigte Huttwil-Bahnen, VHB) a été créée en 1944 par fusion des différentes entreprises qui avaient comme terminus ou point de départ Huttwil. La première tâche de la nouvelle entreprise sera de moderniser les lignes et notamment de les électrifier.

La première d’entre elle a avoir été électrifiée est celle de l’ancienne Langenthal-Huttwil-Bahn (LHB), le 8 juillet 1945.

Pour illustrer ceci, un train de la S6 du RER lucernois, avant que l’exploitation de la ligne ne soit reprise par le BLS, en gare de Langenthal, voie 23. On note qu’il s’agit d’une RBDe 560 ex-Thurbo, avec encore la voiture intermédiaire correspondante.

12.04.1946: électrification Sumiswald-Grünen – Huttwil

DSC01649Sumiswal-Grünen est aujourd’hui un des terminus de la ligne S44 du RER bernois, comme on le voit sur l’afficheur de la NINA 36 ici lors de son passage à Belp. La ligne du chemin de fer Ramsei-Sumiswald-Huttwil (RSHB), plus tard VHB (Vereinigte Huttwil Bahnen), puis RM (Regionalverkehr Mittelland) et enfin BLS n’est plus exploitée sur la portion Sumiswald-Grünen – Huttwil depuis le changement d’horaire de décembre 2009 (depuis décembre 2004 les trains n’allaient déjà plus qu’à Affoltern-Weier).

C’est pourtant exactement de ce tronçon qui n’est plus exploité dont nous parlons aujourd’hui, puisque le 12 avril 1946, il a été mis sous tension. La partie de la ligne encore exploitée avait été électrifiée une année auparavant lors de la mise sous tension de Ramsei – Wasen i.E.

Un oeil qui rit, un oeil qui pleure

Alors que le BLS, propriétaire actuel de la ligne, se prépare à fêter en grande pompe le centenaire de la ligne Ramsei – Huttwil et l’embranchement Summiswald – Wasen i.E., il y a 30 ans, l’exploitation de la ligne Huttwil – Eriswil était définitivement supprimée.

La ligne Huttwil – Eriswil, a été ouverte à l’exploitation le 1er septembre 1915 par la compagnie Huttwil – Eriswil-Bahn (HEB). Elle sera reprise par le Langenthal – Huttwil-Bahn (LHB) en 1927 avant de fusionner le 1.1.1944 avec le Huttwil – Wolhusen-Bahn (HWB) et le Ramsei-Sumiswald-Huttwil-Bahn (RSHB dont on fêtera dimanche le centenaire) pour former les Vereinigte Huttwil-Bahnen (VHB). Les VHB formeront une communauté d’exploitation avec le SMB (Solothurn – Moutier-Bahn) et le EBT (Emmental-Burgdorf-Thun) avant de fusionner au 1.1.1997 pour devenir le Regionalverkehr mittelland (RM). Cette dernière a été absorbée par BLS AG le 24.4.2006.

Mais la petite ligne de Eriswil ne vivra pas ces derniers changements: le 31 mai 1975 le trafic voyageur est remplacé par un service de bus. La ligne servira encore 3 ans au service de marchandises avant d’être totalement supprimée le 27 mai 1978.

Des images sont disponibles sur le site de Maurizio Polier. Lien direct