Le début de la fin pour le Bellinzona – Mesocco

J’ai déjà parlé du chemin de fer Bellinzona – Mesocco (BM) au début du mois, avec la mise en service de la première partie de la ligne entre Bellinzona et Lostallo. L’article du jour est moins réjouissant, puisque 65 ans plus tard, le RhB met le petit train à la retraite: la première partie de la ligne entre Bellinzona et Castione – Arbedo est supprimée.

Le reste de la ligne entre Castione-Arbedo et Mesocco continuera d’être exploité pour le trafic de marchandises. En 1978, la ligne subira d’important dégats suite à de fortes pluies et sera amputée du tronçon Cama – Mesocco. Le trafic de marchandise continuera jusqu’en 2003, date de la suppression de toute utilisation commerciale.

L’histoire ne s’arrête pas tout à fait, l’infrastructure sera reprise par la société qui exploite depuis 1995 des trains touristiques (SEFT). Hélas, elle a du cesser son activité à fin 2013, la palteforme ferroviaire devant céder la place à un élargissement de la route… signifiant cette fois la fin définitive du chemin de fer Bellinzona – Mesocco.

J’illustre ceci avec cette photo du déferrement de la voie Nm sur mon module Moesa… avant qu’elle ne soit reposée plus à plat.

blogger-image-638895724

Ilanz – Disentis/Mustér, 101 ans

Il y a un an, le RhB fêtait le centenaire de sa ligne du Rhin antérieur. C’est en effet le 1er août 1912 qu’elle a été mise en service. Avec l’achèvement de la ligne du Furka-Oberlap en 1926, elle permettra de mettre en place des liaisons directes Valais – Grisons qui préfigueront le Glacier-Express. C’est pour cette raison que j’ai choisi cette photo du Glacier Express près de Sumvitg pour illustrer l’histoire ferroviaire du jour, avec un clin d’oeil à la fête nationale, puisqu’on y voit la croix fédérale entre les voitures!

DSC03227

On notera encore sur le réseau du RhB, l’électrification de Lanquart à Thusis 9 ans plus tard le 1er août 1921.

28.01.1904 Tunnel de Glatscheras

DSCF8323Peut-être qu’un ferrovipathe attentif remarquera que la photo a été prise à la station de croisement de Muot entre Bergün et Preda, alors que l’histoire ferroviaire du jour se situe entre Stugl/Stuls et Bergün… qu’importe, l’image me plaît!

La ligne de l’Albula, inscrite au patrimoine de l’humanité a un tracé difficile et sa construction ne fut pas toujours des plus facile. Pour cette raison, certaines corrections de tracé ont eu lieu après la mise en service. Le 28 janvier 1904, le tunnel de Glatscheras, long de 334m a été mis en service.

Comme cette modification de ligne a eu lieu moins d’une année après la mise en service de la ligne en juillet 1903, ce tunnel était déjà en construction lors de l’inauguration. Peut-être a-t-on posé provisoirement la voie sur la route afin de pouvoir circuler avant l’achèvement du tunnel? Je n’ai pas trouvé d’informations à ce propos, mais la proximité des dates pourraient le laisser supposer.

Filisur – Davos sous tension

DSCF8314Ce train régional arrive à Filisur en provenance de Davos Platz. La ligne du chemin de fer Rhétique de Davos à Filisur est notamment célèbre grâce au viaduc sur la Landwasser près de Wiesen.

Si ce dernier n’a pas la célébrité du fameux viaduc en courbe sur la Landwasser près de Filisur, celui de Wiesen, avec 204m de long, une ouverture principale de 55m et une hauteur de 88m est le plus grand pont en pierre du réseau Rhétique.

La ligne a été mise en service en 1909 et électrifiée 10 ans plus tard, le 22.12.1919.

Davos une année après Klosters

Le 9 octobre 1889, le chemin de fer Landquart – Davos mettait en service la première ligne du futur réseau du chemin de fer Rhétique entre Landquart et Klosters. Le prolongement de la ligne de Klosters jusqu’à Davos se fera un pue moins d’une année plus tard: la section Klosters – Davos Platz a été mise en service il y a 122 ans le 21 juillet 1890.

Pour illustrer cet événement, la photo ci-dessous présente un croisement de trains à Davos Wolfgang:

Landquart – Chur, 115 ans

Voitures historiques photographiées à Landquart

La gare de Landquart est le point de départ du réseau du chemin de fer rhétique. C’est en effet à partir de cette gare qu’a été construite la première ligne en dircection de Klosters – Davos, inaugurée en 1889/90.

Quelques années plus tard, la société a changé de nom, de Landquart – Davos (LD) elle est devenue Rhätische Bahn (Rh.B.), nom qu’elle porte encore aujourd’hui.

La deuxième ligne mise en service du réseau rhétique part aussi de Landquart: il s’agit de Landquart – Chur – Thusis, mise en service en deux étapes en 1896.

Aujourd’hui il y a 115 ans, la section Landquart – Chur a été mise en service, désenclavant ainsi Chur – Thusis mis en service au début de l’été de la même année.

Le 15 mai à Rorschach

Automotrice BDeh 3/6 du RHB (maintenant chemins de fer d'Appenzell, AB) arrivant à Rorschach en provenance de Rorschach-Hafen

Il semblerait que le 15 mai soit une date particulière pour Rorschach, en particulier pour l’électrification:

  • 15.05.1927: Electrification de la ligne Winterthur – St. Gall – Rorschach
  • 15.05.1928: Electrification de Winterthur – Romanshorn – Rorschach
  • 15.05.1930: Electrification du chemin de fer privé Rorschach – Heiden – Bergbahn (RHB)
  • 15.05.1931: Mise en service de la deuxième voie entre Rorschach et Staad
  • 15.05.1934: Electrification de la ligne Rorschach – St. Margrethen

Chur – Arosa, 13 ans sous alternatif

La ligne du RhB de Coire à Arosa a été mise en service en 1914 par la compagnie du chemin de fer Coire – Arosa (Chur-Arosa, ChA).

La ligne a dès le départ été électrifiée en courant continu de 2400V. Cette tension est restée lors de l’intégration du ChA au chemin de fer Rhétique (RhB) ce qui bien sûr nécessitait du matériel dédié à la ligne.

Des travaux de modernisations importants ont eu lieu dans les années 90 et dans le but de rationaliser l’exploitation la tension a été modifiée. Depuis le 29 novembre 1997, le tronçon Coire – Arosa est alimenté en 11kV, 16.7 Hz, comme le reste du réseau de base du RhB.

Comme la première partie de la ligne passe par la ville de Coire, cela peut donner des images surprenantes avec une Ge 4/4 II (qui ressemble fortement à une Re 4/4 II des CFF, donc une allure plus locomotive que tramway) et une rame tractée sur la route (rail à gorge de type tramway!). D’ailleurs, depuis 2007, une portion est à double voie entre la place de la gare de Coire (lieu de la photo) et la halte “Chur Stadt”, mais cette double voie ne permet pas le croisement des trains (en raison du profil): elle sert à ce que les trains roulent dans le sens de la circulation automobile!

135 ans RHB

Cette rame navette du “chemin de fer de montagne Rorschach – Heiden” (Rorschach – Heiden – Bergbahn, RHB) se trouve au terminus de la ligne à Heiden. Elle est composée de la voiture de commande Bt 31 reprise en 1985 du chemin de fer Bodensee-Toggenburg et de l’automotrice BDeh 2/4 24 de 1967. L’oeil attentif verra que l’automotrice semble avoir un comportiment de première classe et devrait donc être une ABDeh 2/4. En effet, jusqu’en 1998, les deux classes étaient offertes sur le RHB. Pour minimiser les travaux, seul le 1 a été remplacé par un 2 et la désignation de la motrice a perdu son A.

Le village de Heiden a développé dès la milieu du 19ème siècle des cures basées sur des bains de petit lait. Cette forme de bain attirait de nombreux curistes puis touristes et lorsque la compagnie des chemins de fer de St-Gall et Appenzell (SGAE) a mis en service sa ligne de St-Gall à Rorschach, on pensa rapidement à relier Heiden au réseau ferré.

L’entreprise a obtenu sa concession au printemps 1874 et a peine une année et demie plus tard, la ligne fut mise en service le 6 septembre 1875, il y a aujourd’hui 135 ans.

L’infrastructure propre du RHB est longue de 5.6 km, à voie normale et crémaillère de type Riggenbach. Les trains circulent toutefois aussi sur les voies CFF jusqu’à Rorschach – Hafen, soit une longueur exploitée de 6.2km. Le RHB a été électrifié en 1930 avec le même courant que les CFF. Depuis 2006, le RHB fait partie des chemins de fer appenzellois, AB.

La composition illustrant l’article ne sert en principe plus que de réserve, la totalité des courses étant effectuées par la BDeh 3/6 25 de 1998.