10 juillet 1986: Rive Bleue Express

La BB 71010 ex-SNCF a servi d’engin de traction pour les trains de l’association “Rive Bleue Express” de la ligne du Tonkin entre Bouveret et Evian, lorsque ce n’était pas la petite E 3/3 qui s’en occupait. L’association Rive Bleue Express avait pour objectif de faire circuler des trains historiques sur la partie française de la ligne du Tonkin entre Bouveret et Evian. Le premier train de l’association a roulé le 10 juillet 1986, il y a 26 ans. (lire aussi les précisions apportées par mes lecteurs dans les commentaires)
 
A cette époque, quelques trains de fret empruntaient encore la ligne, mais ils ne dureront que jusqu’en 1988. Dès cette date, seuls les trains du RBE rouleront encore sur une infrastructure se dégradant peu à peu. Faute de financement pour les travaux nécessaires à l’infrastructure, les trains cesseront de circuler en décembre 1998.
 
Une association franco-suisse “Sauvons le tonkin” milite pour la réouoverture de la ligne et espère qu’avec l’ouverture du CEVA, la liaison “Sud-Léman” regagnera en intérêt.
Advertisements

4 thoughts on “10 juillet 1986: Rive Bleue Express

  1. Bonjour,
    Petite précision qui a son importance : le RBE circulait en fait entre Evian et Le Bouveret.
    Le lieu de garage du matériel étant la Rhona SA située en bout d’embouchure du Rhône derrière l’actuel Aquaparc du Bouveret.
    Le programme proposait soit :
    Un aller-retour en train (+ visite Swiss Vapeur Parc) au départ du Bouveret le matin.
    Un aller Bouveret – Evian en train et le retour en bateau (+ visite Swiss Vapeur Parc).
    Un aller Bouveret – Evian en bateau et un retour en train (+ visite SVP).
    un aller Evian – Bouveret en train (+ visite SVP) et retour en bateau suivant un parcours court ou long (le long amenait jusqu’à Thonon les bains).

    Le “pédalo” a été récupéré avec des bogies de rechange au dépôt SNCF de Nevers. Associé aux voitures unifiées repeintes en rouge plus tard, a servi quelques fois à doubler le train vapeur en haute saison mais son utilisation a surtout concerné des circulations en semaine (les mardi et jeudi) pour transporter les gens aux marchés français de Evian et Thonon. Ce ne fut pas un grand succès à notre grande déception. Il a assuré d’autres trains comme les trains du père Noël ou des trains spéciaux pour la Foire de Crête. Accessoirement, le 71010 a aussi servi de loc pour des – trop rares – trains de travaux.
    Petite anecdote, ce locotracteur a acheminé un wagon couvert à essieux Suisse du Bouveret à Thonon les bains pour une donation à l’Association Thononaise et Chablaisienne des Amis du Rail (ATCAR).

    Je rend hommage à Jean François Vuarnoz qui s’est dévoué corps et âme à ce chemin de fer touristique et à cette ligne terminant même comme chef de gare au Bouveret avant l’automatisation, maigre compensation de la disparition de son RBE. Cet homme est définitivement associé à l’Histoire du Tonkin.

  2. Les premiers trains a re-circuler sur la ligne ,partie Française, depuis 1938 ont été mis en place par l’association Thononaise et chablaisienne des amis du rail. Ils étaient composé de matériels automoteurs ou tracté par des diesels de la SNCF. Pour le centenaire de l’ouverture de la ligne monsieur Arnold à mis à disposition sa petite 030 “Hansli” ancienne machine N°2 du gaz de Bâles avec trois voitures anciennes, qui furent la base de départ du touristique “Rive Bleu Express”.

  3. Pingback: La fin du Rive Bleue Express | Histoire ferroviaire suisse

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s