Bulle – Romont électrifié il y a 65 ans

L’automotrice ABDe 4/4 161 photographiée à Belfaux-Village est la dernière survivante de la série de 5 automotrices n° 161-165 achetées par le GFM au moment de l’électrification de la ligne à voie normale Bulle – Romont. Ces automotrices seront aussi utilisées sur l’autre lignes à voie normale Fribourg – Ins, dès 1947 lorsque la traction électrique par caténaire remplacera celle par 3ème rail.

L’électrification du Bulle-Romont (traction électrique inaugurée le 8 mai 1946) a fait partie des mesures de modernisation du réseau fribourgeois après la fusion en 1942 du FMA (Fribourg – Morat – Anet), des chemins de fer électriques de Gruyères (CEG) et du Bulle – Romont (BR) en GFM (Gruyère – Fribourg – Morat). Le GFM fusionnera avec les tranports en commun de Fribourg (TF) pour former les TPF en 2000.

Après les 5 automotrices de 1965, le GFM achètera en 1965 une automotrice dite “EAV” (Eidegenössiches Amt für Verkehr, ancien nom allemand de l’Office fédéral des transports) car développée en commun par cet office pour plusieurs entreprises de chemin de fer privés (GFM, MThB, RVT, MO et WM). Celle-ci fut vendue en 2004 à Travys. Manquant de matériel roulant, les TPF reprendront l’automotrice 13 (mais elle sera rapidement hors service) puis la 11 de Thurbo (ex MThB). La voici ci-dessous à Bulle pour illustrer l’anniversaire ferroviaire du jour, avec la voiture pilote correspondante.

Advertisements

One thought on “Bulle – Romont électrifié il y a 65 ans

  1. Pingback: Le FMA sous courant CFF | Histoire ferroviaire suisse

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s